Histoire du droit et droit des religions

L’Histoire du droit est une discipline pleinement juridique, qui cherche à comprendre la façon dont les institutions juridiques, de droit privé et de droit public, ont évolué dans le temps. C’est, par essence, une discipline à la vision large, qui ne saurait se contenter des périodisations communément admises. Dans le même sens, Jacques Le Goff n’a-t-il pas toujours et avec passion défendu l’idée d’un « long Moyen Âge » ! C’est aussi une discipline à la vision large d’un point de vue géographique, car, pas plus qu’il n’y aurait de sens pour l’historien du droit à admettre une coupure entre la fin du Moyen Âge et le début des Temps modernes, il n’y en aurait à enfermer la recherche et l’enseignement dans les frontières d’un Etat-nation. Bien au contraire, l’histoire du droit permet de constater une véritable « Renaissance » au plus tard à partir du XIIe siècle et, dans ce contexte, le développement d’une culture européenne commune.

Il est cependant possible – et même nécessaire – de distinguer deux périodes fondatrices : la Rome républicaine et surtout impériale d’un côté ; les derniers siècles du Moyen Âge occidental de l’autre. Les études médiévales en histoire du droit acquièrent ainsi un statut bien particulier, fondateur et pour cela fondamental. Aussi elles constituent le noyau central des deux cours proposés par la Faculté de droit : en IUR II, celui d’« Histoire du droit », et, en Master, celui, enseigné en anglais, de « English Legal History ». La genèse du droit en fonction d’un paradigme différent de celui du positivisme juridique (auquel nos démocraties modernes nous ont habitués au point d’en avoir fait l’unique modèle envisageable) sert de problématique commune à ces cours, dont l’ambition est, dans le même temps, de nourrir une réflexion critique au sujet du phénomène juridique dans son ensemble.

Plus d'informations

Site internet de la chaire 

  • Equipe
  • Recherche
  • Publications
    • Mausen, Yves, Veritatis adiutor. La procédure du témoignage dans le droit savant et la pratique française (XIIe–XIVe siècles), Milano, 2006;
    • Mausen, Yves, Pillius, Quoniam in iuditiis (édition et présentation), Forum Historiæ Iuris, 2008;
    • Mausen, Yves, Castaldo, A et Timbal, P.-C, Histoire des institutions publiques et des faits sociaux, Paris, 2009;
    • Mausen, Yves, Pugio malignitatis. Violence du procès et prudence de la procédure, dans : Violences souveraines au Moyen Âge. Travaux d’une école historique, Paris, 2009, pp. 9–17;
    • Mausen, Yves, A demonio merediano ? Le droit savant au Parlement de Paris, dans : Droits 48 (2009), pp. 159–177;
    • Mausen, Yves, Gesetzgebung und Systemdenken bei Zeiller und Portalis, dans : Zeitschrift für Neuere Rechtsgeschichte 32/3,4 (2010), pp. 161–178;
    • Mausen, Yves, Der Einfluss der Kanonistik auf die europäische Rechtskultur, t. 4 : Prozessrecht, éd. par Y. Mausen et al., Köln, 2014;
    • Mausen, Yves, La culture judiciaire anglaise au Moyen Âge, Ire partie, sous la dir. de Y. Mausen, Paris, 2017;
    • Mausen, Yves, Sans lour scient de veritie dire. Aux origines romano-canoniques de l’interdiction de l’opinion evidence en common law, dans : La culture judiciaire anglaise au Moyen Âge, op. cit., pp. 185–210.
    • Mausen, Yves, avec A. Castaldo, Introduction historique au droit, 5e édition, Paris, 2019;
    • Mausen, Yves, « La responsabilité du jury. La procédure de l’attaint au xiiiesiècle », La responsabilité (Cahiers Internationaux d’Anthropologie Juridique, 53), Deroche (dir.), Limoges, 2019, p. 273-291;
    • Mausen, Yves, avec A. Castaldo et P.-C. Timbal, Histoire des institutions publiques et des faits sociaux, 13e édition, Paris, 2020;
    • Mausen, Yves, « In hac temporum iniquitate. Reconnaissance et reniement du privilège du for », Staat und Religion in der Schweiz des 21. Jahrhunderts. Beiträge zum Jubiläum des Instituts für Religionsrecht (Freiburger Veröffentlichungen zum Religionsrecht, 40), R. Pahud de Mortanges (éd.), Zurich-Bâle-Genève, 2020, p. 323-357;
    • Mausen, Yves, « Vom loben zuem rechten. Promesses, serments et cautions judiciaires en droit romain et en droit fribourgeois », Devoirs, promesses et obligations. Actes des Journées Internationales de la Société d’Histoire du Droit à Fribourg (2 au 4 juin 2016), Y. Mausen, P. Pichonnaz (éd.), Genève-Zurich-Bâle, 2020, p. 53-91.
  • Conférences

    Dernière conférence

    Mausen, Yves, « Le statut de la coutume en droit canonique. L’exemple de l’abandon du privilège du for », Institut des usages, Faculté de droit de Montpellier, le 30 janvier 2020