Symptômes cliniques et indications à un frottis

Critères de suspicion clinique 

( 29.06.2020)

  • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (p. ex. toux, maux de gorge, souffle court, douleurs thoraciques) 

Et/ou

  • Fièvre sans autre étiologie

Et/ou

  • Apparition soudaine d’une anosmie et/ou d’une agueusie (perte de l'odorat ou du goût

Et/ou

  • Etat confusionnel aigu ou détérioration de l'état général chez une personne âgée sans autre étiologie 

 

Note : le COVID-19 peut aussi se présenter avec d'autres symptômes moins fréquents et moins spécifiques : douleurs musculaires, maux de tête, sensation de fatigue généralisée, rhume, symptômes gastro-intestinaux (p. ex. nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales), éruptions cutanées (p. ex. lésions de type engelure, urticarienne, vésiculeuse, morbiliforme). 

Présentation clinique atypique chez la personne âgée

Attention, chez la personne âgée : 

  • Toux et fièvre peuvent être absentes.
  • Un tableau infectieux peut être absent.
  • Symptômes atypiques peuvent retarder le diagnostic, et donc les mesures d’isolement.

 Par conséquent, informer le personnel soignant pour rechercher activement les cas.

Symptômes compatibles avec une infection Covid-19 chez la personne âgée :

  • Etat fébrile ou hypothermie

  • Asthénie nouvelle, baisse de l’état général

  • Etat confusionnel

  • Tachycardie, hypotension artérielle

  • Chute

  • Décompensation d’une comorbidité

  • Diarrhée/vomissements

Critères de test (24.06.2021)

La stratégie de test à large échelle repose sur plusieurs niveaux :

1. Critères de suspicion clinique

En cas de doute, les patients peuvent compléter le questionnaire en ligne  CoronaCheck qui oriente sur la procédure à suivre.

Les personnes qui présentent une seconde infection au COVID-19 et les personnes vaccinées qui présentent des symptômes évoquant le COVID-19 ≥ 7 jours après la 2ème injection, doivent se soumettre à un test PCR. En cas de résultat positif, une infection par un Variant est suspectée. Un séquençage du génome entier doit être discuté avec le service du médecin cantonal.

2. Test des contacts avec une personne positive avérée

Une quarantaine peut être terminée dès le 7ème jour après un test PCR ou un test rapide antigénique négatifs et après avoir reçu l’accord de raccourcissement de la quarantaine par le service du médecin cantonal. Ces tests sont gratuits.

3. Dépistage ciblé et répété des personnes asymptomatiques (par exemple au sein d’une entreprise)

 

Types de tests (24.06.2021)

Différents types de tests sont actuellement disponibles :

  • Test PCR 

Il permet de détecter une infection récente. Il s’effectue sur un frottis pharyngé ou naso-pharyngé. Les prélèvements salivaires s’avèrent également fiables.

  • Tests PCR groupés = par « pooling »

Les prélèvements salivaires de plusieurs personnes sont mis en commun. Si l’analyse de l’échantillon revient positive des prélèvements individuels doivent être effectués afin de savoir quelle personne est infectée.

  • Test rapide antigénique

Il permet de détecter une infection récente. Il s’effectue à l’aide d’un frottis naso-pharyngé. Le résultat est obtenu après 15 minutes. Dans certaines situations, un test rapide positif doit être confirmé par un test PCR.

  • Autotests antigéniques

Ces tests sont obtenus gratuitement en pharmacie. Elles peuvent remettre jusqu’à 5 tests par personne et par 30 jours. Un prélèvement nasal doit être effectué selon les instructions. En raison de leur sensibilité, ces tests ne doivent pas être utilisés dans les situations suivantes :

- Chez le patient symptomatique

- Chez le patient qui a été en contact avec une personne testée en positive

- Chez le patient en quarantaine

- Chez les personnes vulnérables

  • Test sérologique

Ce test permet de détecter si une personne a produit des anticorps. Il ne doit pas être utilisé pour diagnostiquer une infection. Une sérologie positive ne permet pas de statuer sur l’état d’immunité d’un patient ni sur sa contagiosité. Une sérologie négative ne permet pas d’exclure un état (post-)infectieux. La cinétique des anticorps n’est pas encore bien caractérisée à ce jour.

Toutefois si un patient présente une sérologie positive, une seule injection du vaccin est nécessaire selon les recommandations actuelles et en cas d’immunocompétence.

En collaboration avec