Ask a scientist – Les montagnes grandissent-elles?

Ask a scientist – Les montagnes grandissent-elles?

En collaboration avec les Goûters scientifiques de l’Unifr, la nouvelle série d’Alma&Georges «Ask A Scientist» ne s’adresse pas uniquement aux enfants, mais à toutes et tous les passionné·e·s de sciences qui aiment aller au fond des choses. Dans chaque article, un·e jeune pose une question scientifique à laquelle l’un ou l’une de nos professeur·e·s doit répondre. 

Raphael (10 ans) aimerait savoir si les montagnes grandissent. Romain Valadaud, Nicole Clerx, Eric Pohl et Mathilde Fautras, toutes et tous du Département de géosciences, se sont concertés pour lui répondre.

Oui et, comme les humains, elles cessent aussi de grandir. Toutes les montagnes ont grandi à un moment donné – même si certaines d’entre elles ne grandissent plus aujourd’hui. Comment ont-elles grandi? Pour répondre à cette question, nous devons nous rendre au centre de la Terre, là où notre planète est la plus chaude. Peut-être connaissez-vous une lampe à lave, où des gouttes chaudes (comme la lave) se déplacent du bas de la lampe vers le haut. De même, la roche en fusion au centre de la Terre se déplace vers la surface de la planète. Lorsque cette roche en fusion s’approche de la surface de la Terre, elle ouvre la surface terrestre existante (croûte). Cela se produit principalement au fond des océans. Ces ouvertures, appelées crêtes d’étalement, poussent les vieilles roches solidifiées sur les côtés et la roche fondue chaude provenant de l’intérieur de la Terre les remplace. En se refroidissant, elle forme une nouvelle croûte océanique. Ce phénomène se produit à des vitesses comprises entre 1 et 20 cm par an environ, soit le diamètre d’un raisin à celui d’un ballon de football. Cela peut sembler peu, mais cela déplace en fait tous nos continents. Ce mouvement signifie également que, loin des dorsales, les plaques continentales entrent en collision parce qu’elles se heurtent les unes aux autres.

Que se passerait-il si vous poussiez deux barres de chocolat Mars l’une contre l’autre?
Imaginez que les barres de chocolat sont des plaques continentales qui entrent lentement en collision. Le chocolat doit aller quelque part: les barres de chocolat ne peuvent pas se déplacer (facilement) vers l’intérieur de la Terre, elles sont donc poussées en l’air, ce qui entraîne la création de chaines montagneuses. Les endroits où les plaques se déplacent et entrent en collision changent au fil du temps. Cela signifie que les montagnes se forment à certains moments et à différents endroits et peuvent cesser de croître. Ce processus se déroule sur des périodes de plusieurs millions d’années, car les plaques se déplacent relativement lentement (vous vous souvenez du raisin et du ballon de football?). Les montagnes cessent de croître et finissent par disparaître lentement (également sur des millions d’années) lorsque l’érosion élimine à nouveau la matière rocheuse.

 

Nos experts
Plusieurs jeunes scientifiques du Département de géosciences se sont assemblés pour répondre à la question de Rafael. Romain Valadaud vient d’obtenir son doctorat, Nicole Clerx est assistante diplômée, Eric Pohl assistant docteur et Mathilde Fautras chercheuse senior.
__________

Author

Exerce d’abord sa plume sur des pages culturelles et pédagogiques, puis revient à l’Unifr où elle avait déjà obtenu son Master en Lettres. Rédactrice en chef d’Alma & Georges, elle profite de ses heures de travail pour pratiquer trois de ses marottes: écrire, rencontrer des passionnés et partager leurs histoires.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.