D’une fascination pour les cristaux bleus au laboratoire fribourgeois indépendant

D’une fascination pour les cristaux bleus au laboratoire fribourgeois indépendant

Le Professeur Dmitry Katayev a rejoint le Département de chimie de l’Université de Fribourg au printemps 2021. Passionné de chimie depuis son enfance, il compte maintenant développer de nouvelles méthodes de catalyse en chimie utilisant la lumière et l’électricité. Interview.

Dmitry Katayev, pourquoi avez-vous choisi la chimie comme carrière?
Ma mère est enseignante de chimie, j’ai donc découvert ce domaine dès mon plus jeune âge. Je me souviens encore de la première expérience que j’ai réalisée à l’école: faire pousser des cristaux bleus de sulfate de cuivre sur un fil. Les cristaux se sont formés sous différentes formes et tailles, et je me souviens avoir aimé ces couleurs vives. Plus tard, mon intérêt a été stimulé par ma participation à des Olympiades de chimie. Les succès et les échecs ont renforcé mon désir d’élargir mes connaissances, et cela m’a naturellement conduit à étudier la chimie à l’Académie russe des sciences.

Qu’est-ce qui vous a amené à ouvrir un laboratoire à l’Université de Fribourg?
Lors de ma première visite du campus, j’ai senti que c’était le bon endroit pour lancer mon groupe de recherche. J’ai apprécié l’environnement à tous points de vue, notamment les excellentes conditions de travail, l’infrastructure efficace, l’atmosphère créative et la possibilité de rencontrer des collègues scientifiques de renom. En outre, l’Université de Fribourg offre non seulement des installations de recherche analytiques et synthétiques aux standards internationaux les plus élevés, mais aussi des possibilités de développer des collaborations avec les membres du Département de chimie, ainsi qu’avec d’autres départements.

Quel est votre sujet de recherche?
Notre groupe de recherche s’intéresse fondamentalement à la création de méthodologies catalytiques innovantes et durables. Celles-ci devraient surmonter un des principaux défis de la synthèse organique: créer des liaisons chimiques de façon efficace et sans gaspiller d’atomes. Dans notre laboratoire, l’une des stratégies pour y parvenir consiste à utiliser la lumière et l’électricité pour les transformations chimiques. Cette approche respectueuse de l’environnement permet de former de nouvelles liaisons chimiques dans des conditions de réaction très douces, de manière simple et économe en atomes. L’étape suivante est la recherche appliquée qui vise à mettre en œuvre ces nouvelles transformations chimiques, induites par la lumière et l’électricité, dans la synthèse de structures complexes, telles que des matériaux et des médicaments.

Quelle est votre philosophie d’enseignement?
Le but de mon enseignement n’est pas seulement de permettre aux étudiantes et étudiants de passer des examens, mais aussi de leur transmettre des connaissances qui les accompagneront sur leur long chemin. Pour ceci, il est nécessaire d’avoir des cours dynamiques et interactifs, qui encouragent leur curiosité et forgent leur esprit critique. Faire des études peut parfois être éprouvant. J’encourage donc les étudiant·e·s à se rappeler pourquoi ils travaillent et à visualiser leurs objectifs. Nous, leurs professeur·e·s, sommes là pour les aider à les atteindre.

Vous avez récemment reçu la bourse du Junior Scientist Program 2021. Vous avez également reçu le Ružička-Preis en 2019. Que signifient ces prix pour vous?
La bourse JSP récompense chaque année 12 à 16 jeunes scientifiques prometteurs, tandis que le Ružička-Preis est l’un des prix les plus importants pour promouvoir les jeunes talents dans le domaine de la chimie en Suisse. Ces prix prestigieux signifient beaucoup pour mon groupe et moi-même. D’une part, ils indiquent que notre contribution à la communauté scientifique est reconnue et appréciée; d’autre part ils nous motivent à aller plus loin en tant que groupe de recherche indépendant. Ils ont un grand impact, car ils nous permettent de dialoguer avec d’autres scientifiques, ce qui stimule notre créativité.

__________

Author

Exerce d’abord sa plume sur des pages culturelles et pédagogiques, puis revient à l’Unifr où elle avait déjà obtenu son Master en Lettres. Rédactrice en chef d’Alma & Georges, elle profite de ses heures de travail pour pratiquer trois de ses marottes: écrire, rencontrer des passionnés et partager leurs histoires.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.