«L’échange Erasmus se doit d’être le plus enthousiasmant possible»

«L’échange Erasmus se doit d’être le plus enthousiasmant possible»

Léah Weber et Rocco Vitale, tous deux étudiants à l’Université de Fribourg, se sont passés le relais de la présidence de l’Erasmus Student Network Fribourg (ESN) pour cette nouvelle année académique. Étudiants engagés et passionnés, ils représenteront l’ESN à la troisième édition de la Journée portes ouvertes Explora du 25 septembre prochain. Covid-19 oblige, Audrey Bertschy les a interviewés par écrans interposés. 

Rocco Vitale, quels sont vos défis futurs en tant que président de l’ESN?
Actuellement, il convient d’assurer la reprise concrète et dynamique des activités de l’ESN, mises à mal depuis l’arrivée de la pandémie de COVID. Leah Weber a assuré sa présidence et maintenu les activités en ligne durant cette année particulière, mais nous devons garder à l’esprit que la maladie circule toujours et donc faire preuve d’une plus grande flexibilité.

Rocco Vitale, nouveau président de l’ESN et étudiant de master en histoire contemporaine et en philosophie

Avez-vous des objectifs en particulier?
Rocco Vitale:
Le but premier de l’ESN est de rendre l’échange des étudiantes et étudiants le plus enthousiasmant et passionnant possible. Nous tenons à faire connaître les particularités de la ville de Fribourg et de son université, comme le bilinguisme par exemple. Plus généralement, il s’agit de promouvoir la culture suisse et en particulier la Fribourg internationale. Chaque section locale de l’ESN a pour but de contribuer à la satisfaction et à l’intégration des étudiantes et étudiants durant leur séjour en Suisse. Au niveau institutionnel, c’est même la raison d’être de l’ESN. Mais il est important de souligner que cela ne va pas que dans un sens et que cette expérience est tout aussi enrichissante pour nous que pour les étudiant·e·s étranger·ère·s: nous découvrons d’autres cultures, d’autres mentalités et tout ceci contribue à construire des ponts culturels importants.

Leah Weber, présidente sortante d’ESN

Quels sont les principaux évènements prévus cette année?
Rocco Vitale:
Nous avons les événements récurrents, tels que les «Welcome Weeks», co-organisés par l’ESN Fribourg et le Service des relations internationales (SRI) de l’Unifr. Durant trois semaines, des volontaires de l’ESN accueillent les nouvelles et les nouveaux étudiantes et étudiants participant aux cours intensifs de français et les accompagnent durant leurs différentes activités.
Leah Weber: J’ajouterais le «cultural café», que nous avons mis en place au semestre de printemps 2019. Chaque mois, une étudiante ou un étudiant présente son pays et se charge d’apporter des mets caractéristiques de sa région pour les autres membres. Le but de cette rencontre est de découvrir et de faire découvrir d’autres cultures culinaires et de partager un moment convivial entre membres de l’ESN. Au niveau des excursions, nous proposons chaque année les grands classiques du canton, comme la visite de la Maison Cailler ou de la cité médiévale de Gruyères. Les autres événements, tels que les excursions, les sorties ou les randonnées, sont proposés et organisés par les membres du comité; c’est d’ailleurs une des conditions pour être un·e membre actif·ve de l’ESN. Il y a vraiment toute une panoplie d’activités annuelles programmées, ce qui rend l’ESN très dynamique. Tous ces événements permettent de pérenniser des liens avec les étudiantes et étudiants étranger·ère·s et de promouvoir notre université à l’échelle internationale.

Le concept de «cultural café» a du reste reçu une mention par le Network International. Pouvez-vous nous en parler?
Rocco Vitale:
Chaque année, le Network International offre des mentions pour des thématiques spécifiques, comme la promotion de la biodiversité ou le souci d’inclusivité, par exemple. Au mois de mai 2021, nous avons obtenu la mention de la catégorie culturelle, pour la proposition d’un concept ayant eu un impact sur la compréhension mutuelle des cultures et des mentalités entre les différents pays. Nous sommes très satisfaits, car nous pouvons désormais mettre à profit cette reconnaissance comme un signe distinctif de notre section locale et créer de nouvelles synergies avec d’autres universités ou d’autres établissements d’enseignement supérieur.

Les étudiantes et étudiants de l’Université peuvent-ils aussi participer aux événements organisés par l’ESN?
Leah Weber:
Les événements sont ouverts à tous les étudiantes et étudiants de l’Université. Bien sûr, les Erasmus sont le premier public ciblé ainsi que les membres du comité et les membres actif·ve·s de l’ESN. De plus, nous bénéficions de prix spéciaux pour les étudiantes et étudiants en échange et les membres qui se procurent la carte ESN. Au prix de 10.- francs par année, cela leur permet de participer aux événements à un tarif réduit, voire gratuit. Comme nous dépendons financièrement des subsides de l’Association générale des étudiantes et étudiants de l’Université de Fribourg (AGEF), ce montant nous aide aussi à nous financer.

Combien comptez-vous d’étudiantes et étudiants Erasmus cette année?
Leah Weber:
Il y a environ 120 étudiantes et étudiants en échange, dont 30 qui participent aux cours de langue préparatoire et nous comptons 37 membres actif·ve·s.

Est-ce que vous collaborez avec l’Erasmus Student Network Suisse?
Leah Weber: Les présidentes et les présidents des sections locales se rencontrent tous les mois pour échanger leurs propres expériences au niveau organisationnel et structurel. Il y a aussi des événements nationaux organisés par l’ESN Suisse avec différentes sections et également des événements intersectionnels qui peuvent être ouverts aux étudiantes et étudiants de l’ESN Fribourg.

Rocco Vitale, vous serez présents à la Journée portes ouvertes Explora du 25 septembre prochain, quel sera votre rôle durant cette journée?
Nous allons organiser un stand d’information au concept ludique destiné à informer le public sur les valeurs qui nous guident, telles que l’échange et la mobilité. Quatre membres du comité de l’ESN organiseront aussi un «Newbies Tour» dans la matinée. Concrètement, nous offrons une visite guidée de Fribourg pour les néo-arrivant·e·s, de l’Unifr, qui peut être donnée, suivant les inscriptions, en français, en allemand, en italien ou en anglais. Participer à cette journée portes ouvertes est une première pour l’ESN, car nous n’avons jamais collaboré à cet événement destiné au grand public. L’idée de cette collaboration avec le SRI est née après avoir reçu la mention du «cultural café» du Network International. Cette journée nous permettra de mettre en valeur cette distinction. C’est une belle opportunité pour nous rendre plus visibles et être reconnus comme partenaire institutionnel de l’Université de Fribourg. Nous espérons rendre attentive la population locale à l’enrichissement culturel qu’apportent les étudiantes et étudiants en échange au sein de la ville. Pour l’ESN, il est indispensable de n’avoir pas uniquement un soutien venant de l’intérieur de l’Université, mais de l’obtenir aussi des gens vivant à l’intérieur de la ville.  Tout cela contribue à représenter la dimension internationale de l’Unifr.

Leah Weber, que garderez-vous comme expérience en tant que présidente et membre de l’ESN?
L’ESN a été un réel coup de cœur et je me suis beaucoup investie durant mon parcours d’étudiante Erasmus. Etre présidente ou président demande d’être toujours auprès des gens, de les guider, d’entendre leurs envies et leurs besoins. C’est un engagement qui implique une grande responsabilité. Pour moi, l’ESN restera une expérience très enrichissante que je ne pourrai jamais oublier. J’ai tant appris en tant que membre, puis en tant que présidente, que cet acquis ne pourra être qu’un atout pour mon futur, tant dans le monde professionnel que dans la vie en général.

Un passage de témoin en douceur.
Leah Weber, étudiante Bachelor en anthropologie sociale et en philosophie, est originaire d’Argovie. Elle étudie à l’Université de Fribourg depuis 2018. Membre active de l’ESN depuis ses débuts à l’Unifr, elle en est devenue la présidente en 2020. Cette année, elle transmet le relais à Rocco Vitale, étudiant Master en histoire contemporaine et en philosophie. Originaire du Tessin, son parcours se caractérise par les échanges internationaux. Suite à son premier Erasmus en Allemagne, il devient membre actif de l’ESN avec le désir de promouvoir la dimension internationale de l’Université de Fribourg. Il vient d’achever un stage de six mois à l’ambassade de Suisse à Athènes, en Grèce.
________

Author

Diplômée de l’école de commerce, ayant longtemps travaillé dans le domaine social, j'ai réorienté ma carrière professionnelle suite à la parution de mon premier livre aux Editions Faim de Siècle. J’ai obtenu en 2020 un CAS en techniques de la communication écrite de l’Université de Genève. Rédactrice indépendante, mes thèmes de prédilection sont la mobilité, les loisirs et les événements culturels.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.