Bernard Ries,
Vice-recteur Relations internationales, Digitalisation et Interdisciplinarité

 

Relations internationales

Comme déjà en 2020, la pandémie a eu un fort impact sur le domaine des relations internationales durant l’année 2021. La mobilité hors-Europe a très clairement diminué et de nombreux enseignements se sont déroulés à distance. De manière générale, les étudiant·e·s de l’Unifr ont fait preuve d’une certaine prudence et ont hésité à partir. Ceci s’explique par le fait que les séjours en Asie, en Australie ou aux Amériques restant compliqués en temps de pandémie, les étudiant·e·s tenant à cette expérience d’échange se sont tournés en priorité vers des destinations européennes. En parallèle, l’intérêt des étudiant·e·s de nos universités partenaires européennes pour un séjour à Fribourg a été stable durant la période. Une légère hausse a même été observée pour le semestre d’automne 2021.

Nouveaux accords et séjours de recherche

Plusieurs nouveaux accords d’échange sont entrés en vigueur durant l’année écoulée, notamment dans le domaine du droit avec l’Universidad Torcuato di Tella en Argentine, en sciences biomédicales avec l’Université de Namur en Belgique, et en philosophie avec les Universités de Grenoble en France et de Palerme en Italie.

Une cinquantaine de chercheuses et chercheurs ont pu réaliser un séjour de recherche à l’Unifr dans le cadre du programme de bourses de l’Université (28), respectivement celui de la Confédération (20). La plupart d’entre elles et eux ont poursuivi leur recherche à la Faculté des sciences et de médecine et venaient d’universités basées en Europe (22), en Afrique (11), en Asie (10) et aux Amériques (5). La Fondation Jean et Bluette Nordmann a soutenu généreusement deux étudiant·e·s et un chercheur pour un séjour à l’Université hébraïque de Jérusalem.

Stratégie ciblée

Le Comité des relations internationales a rencontré des représentant·e·s des cinq facultés pour discuter de leur stratégie en matière de relations internationales, ainsi que des différents besoins et défis y liés. Pour chacune, des actions précises pour améliorer les prestations proposées ont pu être identifiées et seront mises en œuvre au cours des prochains mois.

La Commission des relations internationales a adapté le cadre du programme des bourses de l’Unifr, afin d’en faire profiter également des futur·e·s étudiant·e·s issu·e·s de programmes du type double diplôme ou joint degree au niveau master avec des universités partenaires hors Europe. Cette ouverture a comme objectif d’inciter davantage l’élaboration de ce type de programmes et de renforcer, par la même occasion, les liens avec nos universités partenaires.

Mentionnons finalement que les short programs (janvier et août 2021) ont été organisés à distance et ont accueilli 34 participant·e·s, venant principalement d’Asie.

2021 a également été une année de changement pour le Service des relations internationales qui a vu le départ, après de nombreuses années, de sa responsable, Marielle de Dardel et la nomination à la tête du service de Veronika Favre-Eugster.

 Echange et mobilité durant les 3 dernières années selon le type de mobilité

Télécharger le tableau

 Echange et mobilité durant les 3 dernières années selon les régions du monde

Télécharger le tableau