Une pandémie peut en cacher une autre

Une pandémie peut en cacher une autre

La pandémie de covid-19 a mis en exergue l’ampleur du phénomène de désinformation qui touche nos sociétés. Un nouvel ouvrage, auquel a contribué Steve Oswald, fait le point sur la question.

«La pandémie de la covid-19 en 2020 a changé nos vies à pratiquement tous les égards. Au-delà de ses conséquences sur la santé publique et l’économie, directement ressenties, la pandémie a également eu un impact certain sur notre manière de communiquer à propos des questions de société. D’après António Guterres, secrétaire général de l’ONU, en parallèle à la pandémie elle-même, ‹nous voyons le développement d’une autre pandémie – une pandémie dangereuse de désinformation.› […] Pour diagnostiquer cette pandémie, les chapitres rassemblés ici identifient des compétences argumentatives critiques nécessaires pour négocier un tel surplus informationnel».
(Oswald et al. 2022 :2-3, traduction de Steve Oswald)

 

Comment s’y retrouver dans une telle cacophonie?
Les 17 chapitres de cet ouvrage collectif partent de l’idée que la pandémie de la covid-19 a affecté les formes, les normes et les fonctions de la communication publique, et en particulier ses aspects argumentatifs. Comme son titre l’indique, le constat actuel est pour le moins mitigé: la pandémie sanitaire s’est doublée d’une pandémie argumentative, à travers laquelle ont circulé, dans la sphère publique, des messages a visée persuasive très différents, et souvent contradictoires. Dans une telle cacophonie, la qualité de l’argumentation, mais également la figure de l’expertise scientifique, ont de surcroît été mises à mal, ce qui a péjoré la qualité globale du débat public autour de la situation sanitaire, et ce dans toutes ses ramifications (politiques, scientifiques, légales, etc.).

L’ouvrage, dont l’originalité réside dans le fait qu’il aborde ces problématiques depuis une perspective ancrée dans la théorie de l’argumentation, est de ce fait structuré en trois parties. La première regroupe des chapitres qui diagnostiquent les effets de cette pandémie de l’argumentation sur le discours public et institutionnel, qu’il soit politique, légal, scientifique ou médiatique: à quoi a ressemblé l’argumentation publique au sujet de la pandémie de la covid-19? La deuxième partie de l’ouvrage analyse la manière dont les politiques de santé ont été formulées et débattues dans différents pays, en particulier pour montrer comment les pouvoirs publics ont justifié les mesures qu’ils ont proposées pour lutter contre la pandémie. La dernière partie du volume, tournée vers des solutions pratiques et concrètes pour lutter contre ces maux de la communication publique, propose des pistes pour le développement des compétences argumentatives nécessaires à un exercice sain des processus de délibération publique.

Il s’agit d’un ouvrage permettant d’appréhender les problèmes essentiels liés aux discours autour de la pandémie. A ce titre, il s’agit d’une ressource destinée au plus grand nombre, pour autant que le lectorat s’intéresse à la communication publique en temps de crise. De manière plus spécialisée, son contenu s’adresse à un large éventail de personnes, qu’elles soient philosophes, linguistes, spécialistes de droit ou de la communication. Il s’agit en outre du premier ouvrage dédié à la communication en temps de crise (ici nommément la pandémie de covid-19), exclusivement centré sur les aspects argumentatifs et délibératifs du discours public.

__________

Author

Exerce d’abord sa plume sur des pages culturelles et pédagogiques, puis revient à l’Unifr où elle avait déjà obtenu son Master en Lettres. Rédactrice en chef d’Alma & Georges, elle profite de ses heures de travail pour pratiquer trois de ses marottes: écrire, rencontrer des passionnés et partager leurs histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.