Copte

Le « copte » désigne l’ultime forme prise par la langue égyptienne. Au tant que langue écrite elle évinçait la langue littéraire antérieure, le démotique. Le copte est attesté comme langue littéraire du IIIe au XIIIe s. ap. J.-C. Dans les diverse dialectes coptes nous sont transmis des textes patristiques et hagiographiques ainsi que des sources gnostiques et manichéennes. Nous apprenons le dialecte sahidique, langue littéraire classique grâce aux écrits de Chenouté d’Atripé le Grand (mort vers 466).

Objectifs de formation

L'étudiant(e) apprend à lire, à analyser et à traduire des textes coptes. Le cours est principalement basé sur la traduction de textes de domaines littéraires variés : des textes religieux, des autobiographies, des récits, des textes magiques etc.

Bibliographie
  • Layton, B., Coptic in 20 Lessons: Introduction to Sahidic Coptic. Peeters 2007.

  • Plisch, U.-K., Einführung in die Koptische Sprache (Sprachen und Kulturen des christlichen Orients 5). Wiesbaden 1999.

Enseignement de la langue au sein de l'Institut

L’enseignement est dispensé chaque année et réparti sur 4 semestres.

Enseignant :

Prof. Gregor EMMENEGGER