Détermination de la capacité de discernement de la personne âgée

La détermination de la capacité de discernement est au cœur de nombreux enjeux ayant trait au vieillissement. Une évaluation appropriée de cette capacité est une condition indispensable pour faire face à la plupart des questions qui se posent aux proches et aux professionnels dans leurs rapports quotidiens aux personnes âgées.

 

Contenu et objectifs du travail de recherche

L’émergence ces dernières années d’une éthique de la vulnérabilité en lien avec une éthique de la narrativité et des valeurs peut contribuer à profondément modifier notre compréhension de la capacité de discernement et faire porter un regard critique sur les présupposés qui fondent l’approche actuelle. Le travail de recherche se propose de clarifier, dans un premier temps, l’état actuel de la détermination de cette capacité par une approche historique et conceptuelle à partir des fondements de la bioéthique américaine exemplifiés par le Rapport Belmont (1978). Cette recherche se demandera, dans un second temps, si la prise en compte d’autres éléments – la dimension narrative, les valeurs – sont en mesure d’élargir la compréhension actuelle de la capacité de discernement et de la prise de décision que l’on pourrait qualifier de partagée dans le contexte particulier de la personne âgée. Cette recherche souhaite finalement, selon les résultats de la recherche, proposer quelques lignes directrices très larges à l’usage des professionnels.

 

Contexte scientifique et social du projet de recherche

L’originalité de ce projet de recherche réside non seulement dans le fait de remonter à l’origine des représentations sous-jacentes au débat actuel et de développer une première ébauche analytique et conceptuelle de ces représentations, mais aussi de questionner les implications de l’utilisation de certains principes conçus originairement à partir d’un contexte particulier – celui de la recherche médicale – dans le contexte contemporain de la gérontologie. L’analyse critique de ces éventuelles implications permettra de mieux situer, voire de resituer la problématique actuelle autour de la capacité de discernement et de ses nombreuses implications concrètes, notamment la discussion autour des directives anticipées et de leur caractère souvent insatisfaisant, de la maltraitance, du respect de l’autodétermination d’une personne en situation de vulnérabilité. Cette recherche a également pour objectif de donner des outils conceptuels plus fins aux éthiciens de terrain, comme aux professionnels, permettant d’orienter les décisions concrètes (éthiciens d’institutions, membres de comités d’éthique).

Interviews video des intervenants du séminaire avancé "Généalogie de la capacité de discernement et de l'autonomie dans la bioéthique" (SP 16)

Résumé du séminaire de recherche avancé 

 
 
 

Institut interdisciplinaire d'éthique et droits de l'homme | Av. Beauregard 13 | 1700 Fribourg | Tel. +41 26 / 300 7344
veronique.dupont[at]unifr.ch