News2MAIL

Notre service News2Mail vous permet de recevoir par email toute nouvelle news publiée.
Intéressé? Envoyez un email avec votre demande à news@unifr.ch

Dies academicus 2013


[ Retour à la liste des news ]

Les pieds sur terre – défendant le dialogue entre les communautés, la promotion d’un système économique plus équitable et le respect des droits de l’homme – ou le nez dans les étoiles à la recherche de nouveaux satellites, les docteurs honoris causa 2013 de l’Université de Fribourg ont en commun l’engagement et la passion. Parmi les personnalités honorées figurent Navanethem Pillay, la Haute commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, le journaliste Roberto Saviano, connu pour ses recherches et publications sur le crime organisé en Italie, le co-fondateur et Président de «Médecins du Monde», Nago Humbert, ainsi que Peter Kocher à qui l’on doit la découverte de nombreux astéroïdes, ainsi que Ursula Müller-Biondi, la porte-parole de la lutte pour la réhabilitation des victimes d’internement administratif.

> Distinctions académiques

> Prix scientifiques

Le nombre de nouveaux docteurs honoris causa nommés cette année est plus élevé que d’habitude, car, à l’occasion de son 250e anniversaire, la Faculté de droit décerne exceptionnellement cinq titres honorifiques. Sont ainsi honorés la Haute Commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, Navanethem Pillay; Roberto Saviano, journaliste, auteur du célèbre Gomorra et critique impitoyable de la Mafia; Ulf Böge, l’un des plus importants présidents de l’Office fédéral allemand de l’enregistrement et du contrôle des cartels; le Professeur ordinaire de droit privé Ernst A. Kramer; ainsi qu’Ursula Müller-Biondi, co-fondatrice de l’Association pour la réhabilitation des victimes de l’internement administratif (RAVIA). La Faculté de théologie décerne, quant à elle, son titre honorifique à la théologienne allemande, spécialiste de l’œcuménisme, Theresia Hainthaler, alors que les Sciences économiques et sociales récompensent Dominique Biedermann, directeur d’ethos, fondation suisse pour le développement durable. Enfin, le doctorat honoris causa de la Faculté des lettres est décerné au Président de Médecins du Monde, Nago Humbert, et le nouveau docteur honoris causa de la Faculté des sciences est Peter Kocher, astronome amateur fribourgeois, qui a notamment découvert 291 astéroïdes.

Gilbert Kolly, président du Tribunal fédéral et alumnus de l’Université, est le président d’honneur de ce Dies academicus 2013. Les personnalités suivantes prendront également la parole lors de la séance académique: le Professeur Guido Vergauwen, recteur, Anne-Claude Demierre, présidente du Conseil d’Etat du Canton de Fribourg, Fabien Truffer, co-président de l’Association générale des étudiant-e-s de Fribourg, ainsi que Daniel Lehmann, préfet du district du Lac, hôte d’honneur de la cérémonie. Les deux conférences, données à l’occasion des «250 ans de droit à Fribourg», seront présentées par deux membres de la Faculté de droit. Le Professeur Pascal Pichonnaz reviendra sur «250 ans d’enseignement du droit. Les premières étapes d’une faculté devenue internationale», tandis que la Professeure Eva Maria Belser tournera le regard vers l’avenir en abordant «Einige Gedanken zur Zukunft des Rechts und der Rechtswissenschaft».

 

Distinctions académiques

Dans leur ensemble, cette année, les facultés de l’Université de Fribourg distinguent donc neuf docteurs honoris causa.

Faculté de théologie – Theresia Hainthaler

La Faculté de théologie décerne le titre de docteure honoris causa à la Professeure honoraire Theresia Hainthaler, qui se consacre à l’ensemble de son travail scientifique et œcuménique avec une conviction et une solidarité religieuse profondes. Après des études en mathématiques, elle s’est tournée vers la théologie. En tant que collaboratrice du Cardinal Aloys Grillmeyer, elle porte le projet Jesus Christus im Glauben der Kirche (traduit en français sous le titre Le Christ dans la tradition chrétienne) depuis 1994. Cette somme a pour but d’examiner de manière scientifique la littérature christique de l’Antiquité tardive, afin de mieux cerner et comprendre le message christologique. Elle est aussi très engagée pour le dialogue œcuménique, non seulement au niveau académique, mais aussi en tant que consultante pour le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens au sein du «Joint Committee for Theological Dialogue between the Catholic Church and the Assyrian Church of the East» (2002-2004), en tant que membre de la «Commission for Theological Dialogue of the Catholic Church and the Orthodox Churches as a whole» et du «Joint Coordinating Committee for the Theological Dialogue of the Catholic Church and the Orthodoxe Churches as a whole». Elle est également consultante de la Conférence des Evêques allemande pour le dialogue avec l’Eglise d’Orient.

Faculté de droit: Cinq doctorats honoris causa à l’occasion de «250 ans de droit à Fribourg»

Navanethem Pillay
Sur proposition du Département de droit public, la Faculté décerne le titre de docteure honoris causa à Navanethem Pillay, haute commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme. Indienne d’origine sud-africaine, cette juriste de formation a été juge à la Cour pénale internationale de la Haye entre 2003 et 2008. En 1967, elle a été la première femme de couleur de sa province à ouvrir son propre cabinet d’avocat. Elle a défendu au pénal de nombreuses victimes de la ségrégation raciale, des activistes du mouvement anti-apartheid – dont son propre mari – ainsi que des syndicalistes et des combattantes pour les droits de la femme. En 1982, elle obtient un Master de la Harvard Law School au Etats-Unis et, en 1988, elle est la première sud-africaine de couleur à recevoir le titre de docteure en sciences du droit (S.J.D.). Son travail de doctorat porte sur les difficultés à obtenir la justice lorsqu’un Etat pratique un usage abusif du droit comme instrument politique.

Ulf Böge
Sur proposition du Département de droit international et commercial, la Faculté de droit décerne le titre de docteur honoris causa à Ulf Böge, qui fut l’un des plus importants présidents de l’Office fédéral allemand de l’enregistrement et du contrôle des cartels, poste qu’il a occupé de 2000 à son départ à la retraite en 2007. C’est durant cette période qu’a eu lieu le grand renouvellement du droit de la concurrence de la Communauté européenne, ainsi que le bouleversement de l’application du droit d’un processus de subsomption très réglementé à une analyse des répercussions au cas par cas. Grâce à sa clairvoyance, Ulf Böge a accompagné et promu activement ces deux changements importants. Enfin, grâce à sa profonde connaissance de la matière et son approche objective, il a joué un rôle de pont important dans le processus globalisation de la législation relative à la concurrence; rôle qui s’est, entre autres, concrétisé dans la collaboration européenne à l’International Competition Network (ICN), dont Ulf Böge a occupé la présidence durant les 4 dernières années de sa charge.

Roberto Saviano
Sur proposition du Département de droit pénal, la Faculté de droit décerne le titre de docteur honoris causa à Roberto Saviano, écrivain et journaliste italien, connu pour sa description des milieux mafieux et du phénomène de la criminalité économique organisée. Il est membre de l’Observatoire sur la Camorra et l’illégalité et collabore avec les journaux L’Espresso, Il Manifesto et le Corriere della Sera. Fils d’un médecin de la région napolitaine roué de coups pour avoir soigné une victime de la Camorra, Roberto Saviano a étudié la philosophie à l’Université Frédéric II de Naples. Pour son livre documentaire Gomorr – Dans l’empire de la Camorra, il a travaillé de nombreuses années sous couverture comme docker. Il y décrit de manière détaillée les pratiques du crime organisé et ses connexions avec les structures économiques et politiques légales. Cet ouvrage lui a valu de nombreux prix dont le Premio Viareggio, le prix le plus prestigieux de la littérature italienne. Traduit en 31 langues et publié dans 43 pays, Gomorra a également été adapté au cinéma par Matteo Garrone en 2008.

Ernst A. Kramer
Sur proposition du Département de droit privé, la Faculté de droit décerne le titre de docteur honoris causa à Ernst A. Kramer. Professeur ordinaire de droit privé et de droit commercial, d’abord à l’Université de Saint-Gall de 1977 à 1992, puis à l’Université de Bâle, cet autrichien d’origine est un juriste hors pair dans le domaine du droit privé et de l’harmonisation du droit. Ses publications fouillées et ses travaux scientifiques ont marqué le développement du droit privé européen de manière déterminante, en particulier en Autriche, en Allemagne et en Suisse, car il a parfaitement su prendre en compte les particularités et les sensibilités de chacune des cultures juridiques nationales.

Ursula Müller-Biondi
Sur proposition du Conseil décanal, la Faculté décerne le titre de docteur honoris causa à Ursula Müller-Biondi, co-fondatrice de l’association RAVIA (Rehabilitierung der Administrativ Versorgten). Par son témoignage et ses actions, celle-ci travaille à la réhabilitation des victimes de mesures d’internement administratif, prononcées jusqu’en 1981. Elle a elle-même été internée au pénitencier de Hindelbank à l’âge de 17 ans pour avoir été enceinte avant sa majorité. Depuis 2002, elle attire l’attention du public sur le sort comparable réservé à des milliers de personnes en Suisse, sur la base de règles de droit et de procédure qui apparaissent désormais incompatibles avec la garantie des droits fondamentaux. Elle a ainsi imposé une réflexion non seulement sur le contenu du droit, mais également sur son rôle et son statut, ce qui constitue un «mérite juridique exceptionnel».


Faculté des sciences économiques et sociales – Dominique Biedermann


La Faculté des sciences économiques et sociales remet le titre de docteur honoris causa à Dominique Biedermann, directeur d’ethos, fondation suisse pour le développement durable à Genève. Son action a poussé, ces dernières années, la gouvernance des entreprises suisses et internationales à prendre de nouvelles dimensions. Grâce à ses interventions lors d’assemblées générales et à son activité de dialogue, il a permis d’en améliorer significativement la qualité au sein de nombreuses entreprises. Il a, par exemple, pris position sur la limitation du double mandat président du conseil / directeur général, l’amélioration de la composition des conseils d’administration et la transparence des sociétés en matière de gouvernance. Dans le cadre des ses activités d’enseignement, il a également lié des liens étroits avec l’Université de Fribourg, puisqu’il y a assumé une charge de cours entre 2008 et 2012.


Faculté des lettres – Nago Humbert

La Faculté des lettres décerne le titre de docteur honoris causa à Nago Humbert, directeur de l’Unité des soins palliatifs pédiatriques du CHU Ste Justine de Montréal, professeur au Département de pédiatrie de la Faculté de médecine à l’Université de Montréal, ainsi que président de Médecins du Monde Suisse et responsable de la mission palestine. Avant-gardiste, engagé et indigné, Nago Humbert a d’abord suivi des études en service social et en théâtre, puis en biologie humaine, à la Faculté de médecine Claude Bernard de Lyon avec, comme spécialité, la psychologie médicale. Aussi actif sur le plan scientifique que sur le plan pratique et humanitaire, il est l’un des fondateurs de la Société suisse de médecine palliative (1988) et de Médecins du Monde Suisse (1993).


Faculté des sciences – Peter Kocher


La Faculté des sciences décerne le titre de docteur honoris causa à Peter Kocher pour son rayonnement national et international en tant qu’astronome amateur. Après des études à la Faculté des sciences de l’Université de Fribourg, où il obtient une licence à 4 branches en 1970, Peter Kocher enseigne au Collège Sainte-Croix de Fribourg jusqu’en 2004. Parallèlement à son enseignement, il développe une passion pour l’astronomie qu’il s’attache à partager avec ses étudiants tout au long de sa carrière. Après l’agrandissement de l’Observatoire d’Ependes, il s’initie à l’astrométrie des petites planètes et se spécialise, dès 2005, dans la recherche d’astéroïdes. Il contribue activement au développement de l’astronomie dans le Canton de Fribourg. A raison d’environ 200 nuits d’observation par année, il effectue plus de 27'000 mesures et découvre pas moins de 291 nouveaux astéroïdes dont 74 ont été certifiés à ce jour et 11 nommés. Le dernier a été baptisé «Fribourg, Ville et Canton», lors d’une cérémonie organisée le 24 mai 2012 par le Conseil de Fondation Robert A. Naef, en présence de plusieurs représentants des autorités politiques du Canton de Fribourg et de l’Université.

 

Prix scientifiques

Prix du Prince du Liechtenstein
Le Prix du Prince François Joseph II de Liechtenstein 2013 est attribué à Gregor Emmenegger, maître d’enseignement et de recherche et chargé de cours au Département de patristique et d’histoire de l’Eglise, pour son travail intitulé «Zum Einfluss antiker medizinischer und natur-philosophischer Theorien auf die Entwicklung des christlichen Dogmas». Au travers de ses recherches, Gregor Emmenegger a montré que les enseignements des médecins et des philosophes de la nature dans les domaines de la procréation, du développement et de la naissance de l’homme ont marqué certains concepts religieux, tels que l’Immaculée Conception, l’accouchement virginal ou la place des femmes dans la communauté chrétienne, qu’il éclaire ainsi d’une manière inédite. Ce prix, doté de Fr. 10'000.-, a été créé en 1983 par le Prince François Joseph II. Il est décerné tous les deux ans par l’Université de Fribourg et distingue l’excellence de travaux scientifiques qui se préoccupent d’une conception chrétienne du monde et de l’homme.

Prix Chorafas
Stephan Krenn se voit attribuer le Prix Chorafas pour son travail intitulé «Bringing Zero-Knowledge Proofs of Knowledge to Practice». Dans cette thèse menée à l’Université de Fribourg, il s’est penché sur la thématique de la protection et la gestion des données sur l’Internet. Sa recherche devrait permettre aux utilisateurs de surfer sur le web de manière plus sécurisée, tout en étant plus respectueuse de la sphère privée et des réglementations en vigueur. La Fondation Dimitris N. Chorafas attribue chaque année 30 prix, dotés de 4'000 USD, à de jeunes chercheurs du monde entier qui ont excellé par la qualité de leur travail dans les domaines de la biotechnologie, de la protection de l'environnement, des technologies d'information, des mathématiques, de la médecine, de la physique ou de la finance.

Prix Viegener
Les prix Viegener, institués en 1908 suite à un don de Joseph Vigener et dotés de fr. 2'000.-, récompensent des travaux de diplôme, de master ou de doctorat se distinguant par leur excellence. A l’occasion du Dies academicus 2013, quatre facultés remettent leur Prix Vigener:

- Le Prix Viegener de la Faculté de droit est décerné ex æquo à Joanna Bourke Martignoni pour sa thèse intitulée «Echoes from a distant shore: The Right to education and international development / with special referece to the role of the World Bank» et à Tornike Keshelava pour son travail «Der Methodenpluralismus und die ratio legis / Eine sprachkritische Untersuchung».

- Le Prix Viegener de la Faculté des sciences économiques et sociales revient également ex æquo à deux candidates. Claire Balleys, docteure en sociologie de la communication, est récompensée pour sa thèse «Je t’aime plus que tout au monde. D’amitiés en amours, les processus de socialisation entre pairs adolescents». Constanze Jecker, docteure en Medien- und Kommunikationswissenschaften, reçoit le prix pour sa thèse «Frames als massmedial vermittelte Deutungsmuster von (sozialen) Problemen. Theoretische Grundlegung der Frame-Elemente gemäss Entman – mit einer explorativen Fallstudie zur Fernsehberichterstattung über sexuellen Kindesmissbrauch».

- Le Prix Viegener de la Faculté des lettres est décerné à la Docteure Nicole Eichenberger pour sa thèse intitulée «Geistliches Erzählen. Erscheinungsformen und Überlieferungsgeschichte mittelhochdeutscher religiöser Kleinepik».

- Le Prix Viegener de la Faculté des sciences est attribué ex æquo à Baptiste Hildebrand et à Daniel Kauth. Le premier est récompensé pour son travail de Master en physique «Introduction aux fonctions de Green en seconde quantification ainsi qu’aux techniques de microscopie et spectroscopie tunnel: Application à l’étude du 1T-TiSe2» et le second pour son travail de Master en mathématiques «Optimal trading programs in markets with transient linear price impact».



Prix Jean-Louis Leuba
La Faculté de théologie remet le Prix Jean-Louis Leuba à Ioann Kopeykin pour son travail de Master en théologie, intitulé «Honoré de l’image de Dieu – L’homme et le péché dans l’anaphore de Saint Basile le Grand». Ce Prix qui porte le nom du Pasteur Jean-Louis Leuba, décédé en 2005, récompense des travaux dans le domaine de la théologie de l’œcuménisme.

Prix Bartolomé de Las Casas
L'Institut pour l'étude des religions et le dialogue interreligieux (IRD) attribue pour la seconde fois le Prix Bartolomé de Las Casas. Le Prix revient cette année à la Docteure Carmen Márquez Beunza (Comillas / Madrid) pour son travail «Las Iglesias cristianas ante el apartheid en Sudáfrica». Ce prix, d’un montant de 1'500 €, est mis au concours tous les deux ans et souhaite soutenir la relève universitaire dans les domaines de recherche de l’IRD en récompensant un travail de doctorat, d’habilitation ou une étude monographique équivalente.


Contact:
Farida Khali, Service Communication et Médias, 026 300 98 83

Photos: Les photographies de la manifestation, des docteurs honoris causa et des lauréats pourront être téléchargées le 15 novembre dès 17 heures, sous http://www.unifr.ch/go/dies
Veuillez, s’il-vous-plaît, ne pas omettre le copyright Martine Wolhauser.


^ top

 

Université de Fribourg   -  Unicom   -   Av. Europe 20   -   1700 Fribourg  -  tél +41 26 / 300 7034    -   fax +41 26 / 300 9703    -  
contact:communication@unifr.ch   -  modifé Septembre 2006 par marcom   -   Swiss University