Organisations musulmanes comme actrices sociales 3

Le projet « Les organisations musulmanes comme actrice sociale. Diversité et participation » (OMAS 3) a débuté au mois de juin 2021. Il est soutenu financièrement par un crédit d’intégration de la Confédération (Secrétariat d’État aux migrations - SEM et Service de lutte contre le racisme - SLR), ainsi que des subventions des Fondations Pierre et Laura Zurcher, Ernst Göhner et Paul Schiller.

Pour ce troisième volet du projet OMAS, le CSIS a identifié le concept de super-diversité comme fil conducteur, un concept qui tient compte des appartenances multiples des actrices et acteurs sociaux dans l’analyse de leur positionnement individuel. Le projet veut ainsi promouvoir la cohésion sociale en développant trois types de prestations.

  1. Des séminaires de formation continue aux imams et personnes musulmanes aux fonctions encadrantes dans les mosquées. Ces formations incitent d’une part à une réflexion islamo-théologique sur des thématiques en lien avec la super-diversité. D’autre part, elles encouragent un transfert à la pratique.
  2. Des ateliers de sensibilisation à la super-diversité d’une part des musulmanes et musulmans en Suisse et, d’autre part, de la société suisse elle-même. Ces ateliers s’adressent prioritairement à deux types de publics-cibles : les personnels d’instances étatiques occupant des positions en charge des questions d’intégration, d’éducation, de sécurité ou civiles (naturalisation, état civile) ainsi qu’aux personnes actives dans les associations musulmanes (imams, aumônier·ère·s, enseignant·e·s de religion, animateur·trice de groupe de jeunes, porte-parole, etc.).
  3. Poursuivre le développement du site Islam&Society en y ajoutant des informations sur les profils sociaux-religieux et des portraits d’imams et de personnes musulmanes aux fonctions encadrantes, en lien avec un domaine d’action sociale (aumônerie, imamat, pédagogie).

 

Avec le soutien de

La Fondation Pierre et Laura Zurcher