BA-Séminaire: Que peut un corps ? Philosophie de la corporéité (ars, eme)
UE-L01.02200

Enseignant(s): Alloa Emmanuel, Sforzini Arianna
Cursus: Bachelor
Type d'enseignement: Séminaire
ECTS: 3
Langue(s) du cours: Français
Semestre(s): SP-2022

Le corps accompagne, soutient notre existence avec une insistance telle qu’on se demande jusqu’à quel point notre pensée n’en serait pas l’ombre portée. Et pourtant, alors même que nous sommes notre corps plutôt que nous l’avons, la philosophie s’est donnée pour tâche de le réduire. Il est réfléchi comme le terme négatif, indigne, d’une opposition (à l’âme, à la conscience, à la raison). Ce qui nous rend le monde visible est devenu, aux yeux de la raison, dépourvu d’évidence. Aujourd’hui pourtant, le corps est promu par nos sociétés de performance, de santé et de spectacle : objectivé, érotisé, « augmenté ». Mais cette exposition-exploitation du corps vaut épuisement de son sens. Il s’agirait alors de se demander pourquoi ce corps demeure et inexhaustible et, littéralement, incontournable. « On ne sait pas ce que peut le corps », écrivait Spinoza, déplaçant la question philosophique traditionnelle de l’essence vers celle de ses puissances et de ses effets. Foucault tourne ce défi en question : « de quel corps notre société actuelle a-t-elle besoin ? »


Documentation

Les textes seront à disposition sur Moodle.

Lectures introductives : 
Platon, Gorgias 493a2-3 ; Phédon 246b
Michel Foucault, Le corps utopique, Paris: Lignes 2019.
Chantal Jacquet, Le corps, Paris : PUF, 2001.