Programme

Mercredi 16 juin 2021

   08.30 Accueil officiel

   08.45 Prière du matin avec les frères de Taizé

  • 09.15 Keynote #1: Hans Joas – « Sécularisation et désenchantement : résultat de recherche ou mythe de la modernité ? »

    Dans les sciences humaines et sociales, mais aussi aux yeux du plus grand nombre, la sécularisation dans le sens d'un affaiblissement progressif de la religion a longtemps été considérée comme une condition nécessaire à la modernisation. La conférence développe les raisons pour lesquelles cela a bien changé aujourd'hui. Elle traite en particulier d'une explication alternative des tendances indéniables au déclin de la religion en Europe et de la question de savoir si la sécularisation européenne moderne n'est en réalité que la conséquence tardive d'une impulsion effective dans la tradition judéo-chrétienne depuis les prophètes de l'Ancien Testament.

    Intervenant

    Hans Joas est un sociologue et philosophe social allemand. Il est actuellement professeur à la Faculté de théologie de l’Université Humboldt à Berlin et professeur de sociologie à l’Université de Chicago. Il a reçu de nombreuses distinctions académiques. Ses dernières publications sont « Les pouvoirs du sacré » (2020) et « Im Bannkreis der Freiheit » (2020 – pas encore traduit).

   10.15 Pause

  • 10.45 Keynote #2: Joachim Negel – « La lune s'est levée... » – comment comprendre et méprendre le sacré

    Intervenant

    Joachim Negel né en 1962, a étudié la philosophie ainsi que la théologie catholique et protestante à Wurzbourg, Paderborn, Paris, Bonn et Münster; aumônier universitaire à Dortmund; pendant de nombreuses années doyen de l‘Année Universitaire Théologique de Jérusalem à l‘abbaye bénédictine de la Dormition B.M.V., depuis 2015 professeur de théologie fondamentale à l‘Université de Fribourg et directeur de l‘Institut d‘études oecuméniques.

  • 11.00 Keynote #3: Ralph Kunz – Sécularisation prémoderne ? Critique prophétique de la religion comme travail sur le mythe

    Il existe des individus qui doutent sérieusement que la terre soit (plus ou moins) ronde. Dans le meilleur sens du terme, il/elle/sont un plateau devant la figure. Surtout lorsque ces soi-disant « terreplatistes » renvoient à la Bible. Car l'histoire biblique de la création ose regarder les corps célestes, la terre et tout ce qui y vit avec l'audace formidable d'une science naturelle sûre d'elle. Ce qui est en jeu avec les plantes, les animaux et les êtres humains est reconnu dans cette vision profondément critique de la religion comme « monde », c'est-à-dire comme un domaine dans lequel prévaut une certaine liberté – une liberté sans laquelle il n'y aurait ni dignité, ni responsabilité, ni amour. Au moyen de deux exemples (« âge biblique » et « déluge »), je montre comment les auteurs bibliques comprennent leur « travail sur le mythe » (Blumenberg) et en quoi ce travail est avant-gardiste.

    Intervenant

    Ralph Kunz a étudié la théologie réformée à Bâle, Los Angeles et Zurich. Il a ensuite travaillé comme assistant à la chaire de théologie pratique de l’Université de Zurich, puis comme pasteur à Seuzach (ZH) et enfin comme collaborateur scientifique de l’Église réformée-évangélique du canton de Zurich. Depuis 2004, il est professeur titulaire de théologie pratique à la Faculté de théologie de l’Université de Zurich, avec une spécialisation dans le domaine du culte et de l’accompagnement spirituel.

   11.30 Pause

   11.45 Réactions et question

   12.15 Prière de midi avec les frères de Taizé

   12.45 Pause déjeuner

   14.00 Breakout Sessions 1

   15.15 Pause

   15.45 Talk avec les frères de Taizé

   16.45 Pause

   19.00 Célébration Oecuménique à la cathédrale St-Nicolas Fribourg

 

Jeudi 17 juin 2021

   08.45 Prière du matin avec les frères de Taizé

  • 09.15 Keynote #4: Hans Joas – « Auto-transcendance et sacralisation, fondements d'un récit alternatif de l'histoire »

    Pour échapper aux pièges des récits de la nécessité d'une sécularisation et d'un désenchantement progressifs, il faut une compréhension adéquate des expériences humaines d'auto-transcendance. C'est sur de telles expériences que se fonde ce que les humains considèrent comme saint ou sacré. Cette compréhension change radicalement notre vision sur l'interaction de la religion et de la politique, de la sacralité et du pouvoir. Il convient en particulier de prendre en considération les idées de transcendance et d'universalisme moral qui ont émergé dans l'histoire de la religion. Ces idées permettent de prendre une distance critique par rapport aux ordres de domination terrestres et aux revendications de groupes particuliers.

    Intervenant

    Hans Joas est un sociologue et philosophe social allemand. Il est actuellement professeur à la Faculté de théologie de l’Université Humboldt à Berlin et professeur de sociologie à l’Université de Chicago. Il a reçu de nombreuses distinctions académiques. Ses dernières publications sont « Les pouvoirs du sacré » (2020) et « Im Bannkreis der Freiheit » (2020 – pas encore traduit).

   10.00 Pause

  • 10.30 Keynote #5: Veronika Hoffmann – La sainteté est-elle transmissible ? La signification et l'ambivalence du discours sur la sainteté dans une perspective théologique

    Dieu seul est saint. Cela marque, d’une part, son retrait du monde et, d’autre part, la différence fondamentale entre le créateur et la création. Et pourtant, des temps, des lieux, des écritures et des personnes sont aussi décrits comme « saints » – dans la Bible ainsi que dans certaines confessions chrétiennes. Il semble donc que l'une des caractéristiques de la sainteté de Dieu soit le fait qu'elle soit transférable. Mais n’y a-t-il pas risque d’abus si quelqu'un ou quelque chose peut revendiquer une part de cette sainteté divine ? Et peut-on d'un point de vue chrétien séparer ces « domaines sacrés » de la « réalité profane » ?

    Intervenante

    Veronika Hoffmann a étudié la théologie catholique à Francfort (St. Georgen) et à Innsbruck. Elle a ensuite obtenu son doctorat à l’Université de Münster et son habilitation en théologie dogmatique et oecuménique à Erfurt. Depuis 2018, elle est professeure de dogmatique à l’Université de Fribourg.

  • 11.00 Keynote #6: Silvianne Aspray – « Soyez saints... » ou: pourquoi la grâce et la responsabilité vont de pair
     Tout est grâce, et pourtant les chrétien/ne/s sont appelé/e/s à prendre des responsabilités dans le monde : La tension fructueuse entre justification et sanctification dans la foi chrétienne remonte aux débuts du christianisme. Cette conférence aborde cette tension en mettant l'accent sur la sainteté et la sanctification. Quel est le rapport entre la sainteté de Dieu et l'appel humain à la sanctification ? Comment pouvons-nous participer à la sainteté de Dieu alors que Dieu est « tout autre » ? Comment nos actions peuvent-elles être « saintes » alors que nous sommes limité/e/s, pécheur/eresse/s et faillibles ? En répondant à ces questions, la conférence aborde la manière dont nous, chrétien/ne/s, pouvons comprendre nos actions dans le monde.

    Intervenante

    Silvianne Aspray est pasteure ordonnée des Églises réformées Berne-Jura-Soleure et « British Academy Postdoctoral Fellow » à l’Université de Cambridge. Ses recherches universitaires portent sur le rôle de la théologie du Moyen Âge tardif et de la Réforme dans l’émergence de la modernité. Elle vit avec sa famille

    à Oxford.

   11.30 Pause

   11.45 Réactions et question

   12.15 Prière de midi avec les frères de Taizé

   12.45 Pause déjeuner

  • 14.00 Keynote #7: Michael Triegel – « Le sacré dans l'art »

    Intervenant

    Lorsque j'ai visité l'église « Il Gesù » lors de mon premier voyage à Rome en 1990, j'ai ressenti le besoin irrépressible de fléchir le genou devant l'autel – ce en tant qu'Allemand de l'Est alors athée. Serait-ce l'hommage d’un esthète à une forme d’art bouleversante, la confession à un « Évangile du beau » que Goethe croyait avoir reçu de son professeur de dessin Adam Friedrich Oeser ? L'art comme substitut à la religion ? Cette forme d’art qui m'inspirait tant devait sûrement chercher à me transmettre un fond qui me parlait encore : un sentiment de transcendance, de sacré. Cette recherche détermine ma vie et mon travail depuis lors.

    Michael Triegel est un peintre, dessinateur et graphiste allemand. Il vit et travaille à Leipzig et est considéré comme faisant partie de la « Nouvelle école de Leipzig ». Michael Triegel a réalisé de nombreux mandats artistiques pour des Églises et a remporté plusieurs prix artistiques au cours de sa carrière.

   15.00 Pause

   15.30 Breakout Sessions 2

   16.45 Pause

   17.00 Prière du soir avec les frères de Taizé

 

Vendredi 18 juin 2021

   08.45 Prière du matin avec les frères de Taizé

  • 09.15 Keynote #8: Hans Joas – « La transcendance est-elle organisable ? Idées pour une sociologie de l'église »

    Pour les habitant/e/s des pays et des cultures christianisés, l'existence de l’Église est quelque chose qui va de soi. Cela est vrai quelle que soit leur attitude envers le christianisme et l'Église. Cependant, toutes les religions n'ont pas cette forme organisationnelle d’« Église ». La conférence tente d'aborder ce problème organisationnel spécifique des religions qui dépassent « moralement et universellement » les frontières d'un seul peuple ou d'un seul État. En outre, elle traite de la diversité de l'organisation des chrétien/ne/s, aussi au-delà de l'Église, et de la question de savoir comment nous devons aborder la dimension du pouvoir dans les organisations religieuses.

    Intervenant

    Hans Joas est un sociologue et philosophe social allemand. Il est actuellement professeur à la Faculté de théologie de l’Université Humboldt à Berlin et professeur de sociologie à l’Université de Chicago. Il a reçu de nombreuses distinctions académiques. Ses dernières publications sont « Les pouvoirs du sacré » (2020) et « Im Bannkreis der Freiheit » (2020 – pas encore traduit).

   10:00 Pause

  • 10:30 Keynote #9: Fulbert Steffensky – Sur la signification des espaces et des temps sacrés

     

    Intervenant

    Fulbert Steffensky a étudié la théologie catholique et protestante et a été moine bénédictin à l’abbaye de Maria Laach, en Allemagne, pendant 13 ans. Il a obtenu son doctorat à l’Université de la Ruhr à Bochum et a été professeur à l’Université des sciences appliquées de Cologne et à l’Université de Hambourg. Il a aussi été professeur-invité au ’Union Theological Seminary’. Fulbert Steffensky est cofondateur de la prière ’politisches Nachtgebet’, une liturgie régulièrement célébrée à l’Antoniterkirche de Cologne de 1968 à 1972. Il est maintenant professeur émérite et vit à Lucerne, en Suisse.

  • 11:00 Keynote #10: Barbara Hallensleben – « La volonté de dieu, c'est votre sanctification. » – À propos de notre appel à la communio sanctorum

    Les saints forment un sujet de controverse œcuménique – l'appel à la sanctification nous est commandé bibliquement et nous unifie théologiquement, par exemple dans le sujet de la justification et de la sanctification. « Saint » est le prédicat de Dieu par excellence. « Sanctification » signifie donc : être intégré dans la sphère de la vie de Dieu. De cette façon, la « sainteté » devient pour les chrétiens une vocation et une dimension de leur vie qui ne peut être sécularisée. L'homme n'est jamais saint seul et jamais saint pour lui-même : le Dieu saint nous rassemble dans son peuple saint, et la communauté des saints découvre dans la présence sanctifiante de Dieu un type distinct de bien commun.

    Intervenante

    Barbara Hallensleben est professeure en théologie dogmatique et oecuménique à l’Université de Fribourg et directrice du Centre d’études des Églises d’Orient Saint-Nicolas. Elle est éditrice des oeuvres de Serge Boulgakov en traduction allemande annotée. Au niveau international, elle participe à plusieurs commissions de dialogue et a été nommée par le pape François à la commission sur le diaconat féminin.

   11.30 Pause

   11.45 Réactions et question

   12.15 Prière de midi avec les frères de Taizé

   12.45 Pause déjeuner

   14.00 Breakout Sessions 3

   15.15 Pause

   15.45 Talk avec Hans Joas et Walter Dürr

   16.45 Pause

   17.00 Prière du soir avec les frères de Taizé

   17.30 Conclusion