Prof. Jean Widmer
Domaine Sociologie et Médias
Université de Fribourg

 



Parcours

Jean Widmer a été un enseignant passionnant doublé d'un chercheur passionné, un bâtisseur infatigable de structures académiques et de cursus d'études en sciences sociales, une source d'inspiration intellectuelle intarissable et un ami qui, par sa profonde humanité, a établi avec ses collègues et ses collaborateurs une grande complicité personnelle.

Armé d'une solide formation en logique et en philosophie, Jean Widmer a conçu une approche de la communication combinant les apports de l'ethnométhodologie à ceux de la sémiotique, afin de dégager une analyse énonciative capable de restituer la dimension sociale des énoncés langagiers, notamment de la parole publique. Dans ce domaine, il a développé une importante activité d'enseignement et de recherche, reconnue internationalement, dont il a fait profiter avec enthousiasme ses étudiants, ses collaborateurs et ses collègues. L'immensité de sa culture, sa curiosité et sa créativité lui permettaient d'étendre ces perspectives aux multiples dimensions de la vie sociale : le travail administratif, les phénomènes politiques, les transformations historiques ou la production artistique.

Rien n'échappait à son regard analytique profondément original, un regard sachant accueillir et faire fructifier une grande diversité de démarches. Ces dernières années, il a approfondi l'étude des questions liées à la diversité des langues en tant qu'enjeu et fondement de l'identité nationale, et l'analyse d'une série de problèmes publics dont les débats sur la toxicomanie ou les fonds juifs en déshérence. Les deux livres qu'il a récemment publiés, Langues nationales et identités collectives : l'exemple de la Suisse (2004 : L'Harmattan) et La diversité des langues en Suisse dans le débat public (avec R. Coray, D. Acklin et E. Godel, 2004 : Peter Lang), sont les derniers témoignages d'une activité intellectuelle exigeante. La démarche inaugurée par Jean Widmer, loin de s'éteindre avec lui, se poursuit dans les travaux originaux que mènent les jeunes chercheurs qu'il a marqués de son empreinte ; des travaux qui portent notamment sur des domaines aussi divers que les enjeux politiques de la mémoire collective, les débats publics sur l'enseignement des langues ou sur les biotechnologies, ou encore les modalités de constitution des collectifs religieux.

L'ouverture et l'engagement de Jean Widmer se sont également traduits, dans son travail au sein de l'institution universitaire, par une volonté de construire des structures et des cursus adaptés à une sociologie rigoureuse et ample, enracinée dans la tradition humaniste des sciences humaines. Il a été notamment la cheville ouvrière de la construction du Département interfacultaire des sciences de la société, à l'origine de l'actuel Département des sciences de la société de l'Université de Fribourg. Par ailleurs, il a mené une intense activité au sein de la Société suisse de sociologie, en particulier pour le développement des approches interprétatives, de même qu'il s'est investi pour doter la sociologie romande de structures de formation coordonnées, à l'exemple de l'Ecole doctorale romande en sociologie.

Pour ceux qui l'ont côtoyé, l'homme qu'il était restera présent par-dessus tout. Sans cesse attentif à son interlocuteur, en permanence à l'affût d'une idée à développer, mais aussi d'une passion à communiquer, d'une anecdote à raconter, il avait l'intensité et la tolérance de celui pour qui la vie est un cadeau sans cesse renouvelé. Ce n'est pas seulement son apport intellectuel qui nous manquera infiniment, mais aussi son amour de l'existence, de l'échange et du partage.

Département des sciences de la société, Université de Fribourg


Université de Fribourg   -   Webmaster  -   Bd de Pérolles 90   -   1700 Fribourg  -  tél +41 26 / 300 8380 ou 8374    -   fax +41 26 / 300 9727 
contact: webmaster [at] unifr.ch  -   Swiss University