Prof. Jean Widmer
Domaine Sociologie et Médias
Université de Fribourg

 



Mme Laurette Heim

14 novembre 2007

Le Spectrum, cité par ma collègue Irène, pour des raisons techniques et indépendantes de sa volonté, n'a rien publié encore au sujet de Jean Widmer. Pour la prochaine édition, la rédaction francophone a coordonné un hommage composé de six papiers d'étudiants. J'ai pensé partager le mien avec vous, faire un commentaire-photo et enfin une petite réflexion personnelle.

REQUIESCAT IN PACE repose en paix

Ce 16 février, l'église des Ursulines de la rue de Lausanne à Fribourg a de la peine à contenir tant de monde. Famille, amis, étudiants, enseignants, scientifiques, tous sont venus pour une ultime adieu. Le prêtre, ami d'études du couple Jean et Raquel Widmer, a conduit une cérémonie à l'image du défunt, alliant simplicité, sobriété et intériorité.

Les musiques, alternant la douceur du piano et la fougue du tango, ont accompagnés les messages des parents, camarades et collègues. Tous ont reconnu celui qu'il, ou elle, a côtoyé et chacun a constaté qu'il était un, le même avec tous le monde. Au cimetière, ses enfants glissent le cercueil dans la tombe, soutenant et accompagnant leur père jusqu'au bout. Il fait soleil. L'assemblée se rend alors dans un établissement en Basse-Ville pour entourer la famille et ressouder la communauté des vivants.

Un esprit généreux

Ouvert à toutes idées et n'exprimant jamais d'à priori, Jean Widmer était parfois, pour certains étudiants, un mystère avec sa façon de partir d'une idée, de rebondir sur une autre, d'arriver sur une troisième puis, peut-être encore d'esquisser une quatrième voire une cinquième...

Mais d'autres, probablement ayant le même système de pensée, se baignaient. Si les premiers auraient certes préféré un discours plus construit, dans le sens didactique, la sympathie, l'écoute et la chaleur humaine dépassaient cela et pour tous, il était une mine d'or. Outre les cours et séminaires, chaque étudiant lui doit quelque chose, un projet, une idée, un poste de travail, une trajectoire. Personnellement, j'ai cette phrase inoubliable "vos arguments sont un peu à l'emporte-pièce..." entendue lors de mes examens d'entrée à propos d'un texte sur le génome humain. Il avait signifié l'essentiel: il ne me restait plus qu'à m'en souvenir sans cesse!

Aujourd'hui à Saint-Léonard, tout doit être fleuri et Jean Widmer, certainement, sourit.

C'est cette image, Vers le ciel, que j'ai choisi pour illustrer mon article. Je l'ai prise à La Villette, Cité des Sciences de Paris. Cette photo-prétexte mêle un élément contemporain, la sculpture et un élément ancien, la facade. Elle combine un matériau froid, le métal et un chaud, la pierre. Elle associe aussi deux aspects, un lisse et un ornementé. Enfin, mais on pourrait en dire beaucoup encore, elle unit une couleur intense, le rouge et une plus intérieure, l'ocre.

Pour moi, cette composition signifiant un mariage d'idées, illustre parfaitement la façon dont je percevais, et dont je percois toujours, Jean Widmer.

Tous les jours, en travaillant pour la presse, en lisant, écoutant, regardant et en étudiant les médias à travers mes cours universitaires, je constate, j'apprécie et je remercie Jean Widmer pour ce que, j'espère avoir compris et appris.

Aujourd'hui, plus encore qu'hier, je pense qu'il est capital de maintenir cette conception sociologique et humaniste qui permet d'essayer de comprendre sans juger.

Si j'avais crû que cette manière d'étudier les médias allait de soi, je me suis aperçue qu'au contraire, cette sociologie est une spécificité, qui plus est francophone, de l'université de Fribourg. Cette spécialité fribourgeoise est le fruit du travail, des études, de la vision et de la volonté de Jean Widmer.

Je le remercie et j'espère tout simplement qu'on puisse continuer à perpétuer et à développer ses recherches ici car sa démarche scientifique, connue et reconnue au-delà des frontières helvétiques, est un héritage intellectuel qui profite à tous.

Tant à l'université de Fribourg qu'à ses étudiants.

Au nom des étudiants, Irène et moi vous remercions de votre attention. (Laurette Heim)

 


Université de Fribourg   -   Webmaster  -   Bd de Pérolles 90   -   1700 Fribourg  -  tél +41 26 / 300 8380 ou 8374    -   fax +41 26 / 300 9727 
contact: webmaster [at] unifr.ch  -   Swiss University