Patristique et histoire de l'Eglise ancienne
Faculté de théologie / Université de Fribourg
Deutsch
Qui sommes-nous
Publications
Recherche
Evénements
Institut des langues
du monde biblique
Irak: Des origines
à nos jours
Bibliothek der Kirchenväter
Groupe Suisse
d'Etudes Patristiques
Expositions virtuelles
 
 

Institut des langues du monde biblique et de l’Orient chrétien

bilder/armenisch.jpg Au commencement était le Verbe.
Le Verbe engendra la langue,
la langue engendra l’histoire,
et ce n’est qu’avec l’histoire qu’apparaît réellement la notion de plaisir!

Image :
Tablette dorée pour se remémorer l’invention des lettres arméniennes par saint Mesrop Maštoc’.

Texte :
Gcina Mhlophe (*1958), poétesse, chanteuse, danseuse et narratrice sud-africaine.

Selon Ludwig Wittgenstein, « les frontières de ma langue sont les frontières de mon monde ». C’est pourquoi chaque langue ouvre sur un nouveau monde. Cela est vrai non seulement pour les langues modernes mais aussi pour les langues anciennes qui nous donnent le principal accès aux populations de l’Antiquité dans leur culture et dans leur temps.

Objectifs de l’Institut

L’Institut des langues du monde biblique et de l’Orient chrétien, fondé par le Prof. Dirk van Damme il y a environ 30 ans, s’est donné pour objectif de favoriser et de faciliter l’apprentissage des langues antiques et médiévales qui seraient nécessaires et utiles pour la compréhension de la Bible et du développement des sources littéraires importantes pour l’histoire de l’Eglise. Cet objectif ne peut être atteint que par une collaboration étroite avec les différents départements de la faculté de théologie ainsi qu’en maintenant un lien avec des spécialistes d’autres facultés et instituts, comme la chaire de philologie classique, l’Institut des langues et littératures slaves ainsi que beaucoup d’autres. Il est surtout important d’explorer la situation des populations de différentes époques et de différentes régions géographiques dans leur milieu naturel. Pour beaucoup, le meilleur moyen de communication est le langage. Si on veut donc vraiment connaître ces personnes de près, on doit fournir un effort pour apprendre leur langue.

L’horizon de l’Institut

Les peuples du premier millénaire avant J.-C., le peuple d’Israël et ses voisins, ainsi que les contemporains de Jésus étaient liés à d’autres populations par des échanges culturels et des liens commerciaux. Comment raisonnaient-ils ? A quoi ressemblait leur quotidien ? Quelles étaient les lectures et les connaissances des gens cultivés ? On ne s’intéresse pas seulement à des langues bien connues dans lesquelles la Bible a été rédigée, comme l’hébreu, l’araméen ou le grec. Car les voisins des israélites, les immigrés et les peuples occupés, pensaient et parlaient aussi en égyptien, en accadien, en sumérien, en ougaritique ou bien en hittite. A partir du IIIe siècle la langue de l’Empire romain, le latin, joue un rôle central et reste la langue de première importance dans l’histoire de l’Occident jusqu’aux temps modernes. En plus, si on ne veut pas seulement se borner à l’histoire du christianisme à l’intérieur de l’Empire romain, mais qu’on souhaite élargir notre horizon et chercher les traces de la très large extension de l’Eglise au premier millénaire après J.-C., il faut tourner notre regard vers l’Afrique, l’Asie du Sud et l’Asie Centrale jusqu’à la Chine. Les premières inscriptions chrétiennes dans le Nord de la Chine datent déjà du VIIIe siècle !

Les langues de « l’Orient chrétien » jouent un rôle important avant tout pour de nombreuses églises orientales qui se sont développées sur les limites ou à l’extérieur du monde romain et byzantin : l’arménien, le géorgien, le copte, l’arabe, le syriaque et l’éthiopien. En plus, on peut s’attendre à faire des découvertes intéressantes dans les sources de la littérature chrétienne des peuples voisins et dans des langues, comme l’iranien, l’ouïgour (vieux turc), le chinois, le vieux nubien, ou le slave ecclésiastique.

Gardant bien en vue cet horizon aussi large temporellement que géographiquement, l’Institut désire aussi travailler dans une perspective œcuménique, qui pourrait servir à l’approfondissement de la compréhension entre les différentes églises d’Orient et d’Occident. En effet, il existe partout des structures de pensée, des singularités culturelles et des usages religieux qui ne sont pas traduisibles. Selon Marie von Ebner-Eschenbach, « l’esprit d’une langue se révèle de la façon la plus claire dans ses mots intraduisibles ». Ceci est non seulement valable pour une langue, mais aussi pour une culture dans sa totalité ainsi que pour l’expression théologique d’une religion.

Activités de l’Institut

Basé sur des perspectives œcuméniques, religieuses et interconfessionnelles, l’Institut s’engage à appuyer des institutions s’occupant de la culture, de la religion et des Eglises d’Orient, surtout en ce qui concerne les questions linguistiques et exégétiques, en voulant mettre ses connaissances à leur disposition. L’Institut a relancé l’édition de la série «Orbis biblicus et orientalis. Series linguistica» qui se spécialise dans la publication de grammaires des langues du milieu biblique et de l’Orient chrétien. En collaboration avec l’Institut, le département de patristique et d’histoire de l’Eglise ancienne propose un diplôme de spécialisation d’« Oriens christianus » qui comprend une année d’études postgrades et l’approfondissement des connaissances en patristique et en histoire des églises d’Orient. Le message de l’Evangile s’est diffusé non seulement en grec et en latin, mais aussi en beaucoup d’autres langues parmi les différentes cultures. C’est ainsi qu’au commencement était le Verbe, ce dernier produisit l’histoire – ce n’est qu’avec l’histoire qu’apparaît réellement la notion de plaisir.

Statuts de l'Institut(.pdf) >>

Adresse

Prof. Franz Mali
Chaire de Patristique et d’Histoire de l’Eglise Ancienne
Avenue de l'Europe 20
CH-1700 Fribourg

Tel. +41 26 300 7400
Fax: +41 26 300 9753
franz.mali [at] unifr.ch

 

Université de Fribourg - Universität Freiburg Patristique et histoire de l'Eglise ancienne - Université de Fribourg - Avenue de l'Europe 20 - CH-1700 Fribourg 09.11.2010
Patristique et histoire de l'Eglise ancienne de l'Université de Fribourg / Suisse