Les « propos sur Molière » des Nouvelles Nouvelles

Au sein de la conversation des nouvellistes qui constitue le tome III des Nouvelles Nouvelles est développé un long passage prenant pour sujet « un certain comédien de la troupe de Monsieur, dont les pièces font tant de bruit et dont l'on parle partout comme d'un homme qui a infiniment d'esprit » (p. 211). La formulation est destinée à faire reconnaître Molière, dont le nom ne sera jamais énoncé tout au long des pages qui suivront.

Le texte, qui s’étend sur une trentaine de pages, s’articule en deux phases distinctes :