Pensées

La notion de “pensée”, à laquelle est consacré un substantiel développement de la « conversation des pointes ou pensées », ne fait pas l'objet d’une définition stricte dans les textes de la seconde moitié du XVIIe siècle, où le terme peut recouvrir plusieurs réalités différentes. Les Nouvelles Nouvelles, comme nombre de textes contemporains, y reconnaissent une idée ingénieuse, un trait d’esprit saillant qui suscite chez le lecteur ou l’auditeur des effets similaires à ceux provoqués par le sublime et les « beaux endroits ». En réalité, la pensée telle que l’entendent les nouvellistes du tome II s’apparente plus à la pointe, avec laquelle elle partage l’essentiel de ses caractéristiques, ou au trait d’esprit, qu’à un genre bref, tel que la maxime ou la sentence.

Ainsi conçue, la pensée est assimilable au trait d’esprit, tel que théorisé par le cartésien Jacques du Roure dans sa Rhétorique française (1662), qui le définit comme “une expression de quelque belle et extraordinaire pensée” qui “donne de l’agrément au discours”. Autrement dit, la pensée est un trait saillant dans un discours continu, qui permet de lui donner de l’éclat et de susciter l’admiration. Sa diversité d’usage ne permet pas de lui attribuer une forme régulière. Cependant, elle est le plus fréquemment constituée par une comparaison, une antithèse, une métaphore ou une syllepse, considérées comme habiles ou astucieuses.

Vers une définition

Les nouvellistes de la « conversation des pointes ou pensées » détaillent plusieurs traits caractéristiques de la pensée, pour la plupart similaires à ceux de la pointe :

Les reproches topiques

En même temps qu’ils proposent une définition de la pensée et une analyse de ses effets, les nouvellistes font état de critiques négatives à son encontre. Donneau de Visé semble ici se situer à un tournant dans l’évolution des discours sur la pointe ou la pensée, dans la mesure où ses critiques, en germe dans d’autres textes contemporains, seront reprises et amplifiées par Boileau ou Bouhours quelques années plus tard.

[Liste récapitulative des fiches]