News2MAIL

Notre service News2Mail vous permet de recevoir par email toute nouvelle news publiée.
Désinscription possible en tout temps

Votre email

Votre nom

Grand honneur pour un «aventurier», Professeur de l'Université de Fribourg


[ Retour à la liste des news ]

L’auteur de bande dessinée Hergé l’a mis en scène dans trois aventures de Tintin – C’est pour cette raison que Paul Cantonneau, Professeur universitaire fictif a donné son nom à une rue de la commune de Givisiez.


Photo: Ralf Ströher

Le personnage du Professeur Paul Cantonneau apparaît pour la première fois dans «L’Etoile mystérieuse». Hergé le présente comme un «Professeur de l’université de Fribourg». Dans cette histoire, il est membre d’un groupe d’experts internationaux qui participe à une expédition de recherche aux côtés de Tintin et du capitaine Haddock. Son but: l’exploration d’un fragment de météorite tombé dans l’océan Arctique. Dans les «7 boules de cristal» et le «Temple du soleil» Cantonneau apparaît une nouvelle fois en tant que scientifique. Mais cette fois, il fait partie d’une expédition archéologique à la recherche de l’Empire disparu des Incas.

La question de la discipline scientifique de Cantonneau reste un mystère même pour les spécialistes d’Hergé. Est-il géographe ou archéologue? Ce qui est certain, c'est qu'en faisant revivre un personnage des précédentes aventures, le dessinateur belge, père de Tintin vise à renforcer la cohérence de son récit.

Jean Rime, vice-président de l’association des amis suisses de Tintin et assistant diplômé en littérature française de l’Université de Fribourg, s’est intéressé de près au personnage de Cantonneau et aux éventuelles preuves historiques le concernant. A l’occasion de l’inauguration de l’Allée Paul-Cantonneau, il a prononcé un discours au cours duquel il a longuement parlé du Professeur et de sa biographie fictive.
Quant à savoir pourquoi Hergé a pris pour modèle un Professeur de l’Université suisse de Fribourg, Jean Rime émet l’hypothèse suivante: «Les aventures de Tintin étaient publiées depuis 1932 dans dans L’Écho illustré, édité à Genève mais émanant de l’évêché de Genève, Lausanne... et Fribourg. La ville, bastion traditionnel du catholicisme en Suisse romande, est régulièrement mentionnée dans l’hebdomadaire, qu’Hergé reçoit chez lui. Elle est aussi connue loin à la ronde, depuis longtemps, pour l’accueil d’étudiants étrangers. Même si Hergé n’a pas visité Fribourg, à tout le moins à ce moment là, le nom de la ville a pu circuler dans son entourage au Vingtième Siècle. L’Université de Fribourg, fondée en 1889, comporte l’unique faculté de théologie catholique en Suisse romande, ce qui lui a assuré une renommée internationale dans les milieux ecclésiastiques et religieux.» (Jean Rime dans «Hergé au pays des Helvètes», publié par l’Association Alpart, 2012, p. 15-22)


Article concernant le mythe Cantonneau dans «La Liberté»:
http://www.laliberte.ch/grandfribourg-sarine/le-professeur-paul-cantonneau-sorti-de-son-sommeil

Contact: jean.rime@unifr.ch


Infos & annexes

Publié le 16.10.2012


Sources

Service
Communication et Médias
communication@unifr.ch
Tel. +41 26 / 300 70 34
 
abonnement RSS

^ top

 

Université de Fribourg   -   Service Communication & Médias   -   Av. Europe 20   -   1700 Fribourg  -  tél +41 26 / 300 7034    -   fax +41 26 / 300 9703    -  
contact:communication@unifr.ch   -  modifé Septembre 2006 par marcom   -   Swiss University