News2MAIL

Notre service News2Mail vous permet de recevoir par email toute nouvelle news publiée.
Intéressé? Envoyez un email avec votre demande à news@unifr.ch

Une base de données interactive renouvelle la recherche sur les gemmes amulettes antiques


[ Retour à la liste des news ]

Véronique Dasen, professeure en archéologie à l’Université de Fribourg, ouvre de nouvelles voies dans la recherche sur l’Antiquité. En collaboration avec le Musée des beaux-arts de Budapest et une équipe internationale de chercheurs, elle travaille à la construction d’une base de données online qui rend accessible au public des gemmes magiques antiques. Pour la première fois, les images d’une base de données sont coordonnées avec un e-book interactif et évolutif.


Chrysoprase. Le serpent Chnoubis à tête de lion radiée. Au dos (à droite), inscription en grec "Chnoubis" et le signe de Chnoubis. (© Budapest, MBA, Photo L. Mátyu)

Jusqu’ici, les chercheurs intéressés par les gemmes magiques antiques devaient soit se rendre dans différents musées à travers le monde, soit dépouiller des publications éparses. En outre, les pierres conservées dans des collections privées étaient pratiquement inaccessibles. Cette situation est en train de changer. Grâce à une base de données en ligne (The Campbell Bonner Magical Gems Database), les photographies et les commentaires des pierres gravées magiques du monde entier sont désormais réunis au même endroit. La mise en place de cette base de données, développée au Musée des beaux-arts de Budapest, est en cours depuis 2010. La phase pilote s’est achevée en mars 2012, et la base de données est aujourd’hui accessible au public. Grâce au travail d’une doctorante fribourgeoise soutenue par le Pool de recherche de notre Université, cette collaboration de l’Université de Fribourg avec le Musée des beaux-arts de Budapest entre dans une nouvelle phase de développement.

Le site internet permet aussi de consulter le livre de références sur les gemmes magiques, Studies on Magical Gems, de Campbell Bonner (1950) qui est en cours de réédition sous forme de e-book. Base de données et livre sont liés et conçus de manière interactive et évolutive: les documents de la base de données renvoient à l’édition originale du livre et à ses chapitres actualisés. Inversement, le livre numérisé de Bonner et ses parties rééditées utilisent les photographies de la base de données comme illustrations. Le tout s’enrichira au fur et à mesure que la base de données s’agrandit. «Une telle combinaison interactive et évolutive entre un e-book et une base de données n’existait pas jusqu’ici», commente Véronique Dasen.


Hématite. L'oiseau Phénix, nimbé, est debout sur une colonne, entouré d'animaux symbolisant différentes formes du dieu solaire. Au dos (à droite), inscription en grec "pepte", "digère". (© Budapest, MBA, Photo L. Mátyus)


Un outil pour déchiffrer les symboles antiques


Cette base de données constitue un important outil de recherche sur les gemmes magiques antiques et post-antiques. De nombreuses pierres portent des inscriptions et des images relevant de savoirs réservés aux magiciens. «Afin d’identifier et décoder ces motifs, il est nécessaire de mettre en série les pierres offrant les mêmes images et signes», explique Véronique Dasen. Le jeu des combinaisons des motifs et des signes renseigne sur la signification cachée de chacun des éléments. Ce travail de comparaison est aujourd’hui facilité grâce à la recherche par mots clés sur la base de données, qui permet, par exemple, de sélectionner toutes les pierres avec les mêmes motifs.

Dépôt d’un projet Advanced Grants prévu

Le Prof. Arpad M. Nagy du Musée des beaux-Arts de Budapest assure la direction et la coordination du projet. Outre la Prof. Véronique Dasen, plusieurs spécialistes internationaux font partie du groupe d’experts, comme la Prof. Erika Zwierlein-Diehl (Université de Bonn), le Prof. Chris Faraone (Université de Chicago) et le Prof. Attilio Mastrocinque (Université de Vérone), qui sont associés à la réédition du livre de Campbell Bonner. La base de données est développée en permanence et de nombreuses collections, comme, par exemple, celle du British Museum de Londres – qui possède la plus grande collection de gemmes magiques au monde – sont déjà en ligne. En plus des musées, des collections privées sont en train d’être répertoriées. Les détenteurs de gemmes magiques sont donc appelés à se mettre en contact avec l’équipe de Budapest et de Fribourg. Le travail sur la nouvelle édition et la digitalisation du livre de Campbell Bonner ont débuté en mars de cette année. Pour le moment, le projet est porté par un engagement bénévole. Afin de financer la poursuite de ce travail, un projet d’Advanced Grants sera prochainement déposé auprès du European Research Council.

Lien vers la base de données: http://classics.mfab.hu/talismans

Contact: Prof. Véronique Dasen, Art et archéologie de l’Antiquité classique, Université de Fribourg, 026 300 78 62, veronique.dasen@unifr.ch


Infos & annexes

Publié le 08.10.2012


Source

Unicom
communication@unifr.ch
Tel. +41 26 / 300 70 34
 
abonnement RSS

^ top

 

Université de Fribourg   -  Unicom   -   Av. Europe 20   -   1700 Fribourg  -  tél +41 26 / 300 7034    -   fax +41 26 / 300 9703    -  
contact:communication@unifr.ch   -  modifé Septembre 2006 par marcom   -   Swiss University