News2MAIL

Notre service News2Mail vous permet de recevoir par email toute nouvelle news publiée.
Intéressé? Envoyez un email avec votre demande à news@unifr.ch

Les vêtements aux temps de la Bible


[ Retour à la liste des news ]

Dans l’Antiquité - comme aujourd’hui, à l’époque du débat autour du foulard -, les textiles parlaient un langage symbolique précis. Sur la base d’études de représentations vestimentaires sur des sceaux-cylindres et sur d’autres d’objets de ses riches collections du Proche Orient ancien, le Musée BIBLE+ORIENT a reconstruit des vêtements sur des figurines "Egli". L'exposition présente les types de vêtements existants dans les temps bibliques, les matériaux avec lesquels ils étaient confectionnés, et les usages particuliers auxquels ils étaient destinés.


Le Musée BIBLE+ORIENT a reconstruit des vêtements sur des figurines "Egli".

Les textiles étant éminemment périssables, ils ne sont que très rarement découverts lors de fouilles, notamment en Orient. Des représentations de vêtements sur des sceaux-cylindres sont ainsi d’une aide précieuse. Le Musée BIBLE+ORIENT possède une riche collection de ce genre de sceaux et il en inclut dans sa nouvelle exposition. Ils illustrent changements et constantes dans les développements vestimentaires sur des siècles, comme par exemple la disparition du kaunakès, l’apparition de la tunique ou l’arrivée du pantalon avec les Perses. L'exposition présente les types de vêtements existants dans les temps bibliques, les matériaux avec lesquels ils étaient confectionnés, et les usages particuliers auxquels ils étaient destinés. Il est étonnant de constater que la protection contre les intempéries n'y jouait qu’un rôle secondaire. Les vêtements symbolisaient l’honneur, le prestige, l’appartenance à un groupe, la richesse, la joie, la honte ou encore la tristesse.

Les reconstructions de vêtements sur des figurines «Egli» sont le noyau de l’exposition. Thomas Staubli, expert de l'Ancien Testament au Département d’Etudes Bibliques à l’Université de Fribourg et directeur du Musée BIBLE+ORIENT, et Edith Hungerbühler, couturière et membre du groupe de travail des figurines bibliques Egli, ont collaboré pour illustrer à l’aide de ces figurines les informations complexes sur les textiles de l'ancien Orient.

Un couple princier cananéen
Pour la première fois, la reconstruction d’un couple princier cananéen est exposée. La principale source d’information pour ce faire a été une intarsia sur meuble en ivoire - l’un des plus précieux objets du Musée d’Israël à Jérusalem -, découverte à Megiddo et datant de l’âge du bronze. Le Musée BIBLE+ORIENT en montre une réplique. Cette reconstruction rend visible la structure des différentes couches de vêtements et permet de cerner la symbolique de la cérémonie de mariage représentée. Se précise en outre que les traditions vestimentaires cananéennes se reflètent partiellement jusqu’à aujourd’hui dans le costume paysan de Palestine.


Une intarsia sur meuble en ivoire comme source d'information.

Le Grand Prêtre de Jérusalem
Un autre point d'orgue de l'exposition est la reconstruction de la tenue du Grand Prêtre de Jérusalem. Une description détaillée de ses vêtements dans le second livre de Moïse anime depuis des siècles les théologiens à tenter sa reconstruction. La dernière tentative, celle du Musée BIBLE+ORIENT, combine des informations provenant des textes bibliques et de l’archéologie. C’est ainsi que le couvre-chef du dignitaire n’est plus représenté comme un turban turc, à l’instar d’essais plus anciens, mais comme une coiffe semblable à celle que portent les Judéens sur des reliefs assyriens. De même, l’« éphod », le vêtement cérémoniel, n’est plus reproduit d’après l’habit du prêtre catholique, mais d’après des représentations de l’Egypte ancienne. Les étoffes d’or et de pourpre ont été reproduites à la main.

Sac et cendres
Le vêtement extériorise un état d’âme. Lors de deuil ou de pénitence, les gens enlevaient leurs vêtements quotidiens ou en arrivaient même, sous le coup de l’émotion, à les déchirer, et s’enveloppaient d’un sac (en hébreu déjà saq). Le terme reste courant en allemand, notamment avec l’expression «in Sack und Asche» qui signifie «battre sa coulpe». L’exposition « les vêtements aux temps de la Bible“, dont les thèmes sont documentés de manière détaillée dans une brochure en allemand, jette de nombreux ponts - comme celui cité à l’instant - entre l’époque biblique et l’actuelle.

Vernissage: 1er mars, 18h, Bâtiment Miséricorde, salle 3115
Durée de l’exposition:
1er mars 2012 - 31 juillet 2012

Lieu: Université Miséricorde, Av. de l’Europe 20, 1700 Fribourg
Les 7 vitrines d'exposition se trouvent au 1er et 2ème étages du bâtiment 4 de l'Université de Miséricorde. Entrée: Rue de Rome. Accès libre tous les jours pendant les heures d'ouverture de l'Université.

Infos:
www.bible-orient-museum.ch

Contact: Aline von Imhoff, management/collaboratrice scientifique, 026 300 73 87, aline.vonimhoff@unifr.ch 


Infos & annexes

Publié le 23.02.2012


Sources

Service
Communication et Médias
communication@unifr.ch
Tel. +41 26 / 300 70 34
 
abonnement RSS

^ top

 

Université de Fribourg   -   Service Communication & Médias   -   Av. Europe 20   -   1700 Fribourg  -  tél +41 26 / 300 7034    -   fax +41 26 / 300 9703    -  
contact:communication@unifr.ch   -  modifé Septembre 2006 par marcom   -   Swiss University