Rencontres

 

La Commission Épiscopale Francophone pour les Traductions Liturgiques (CEFTL) en visite a l'institut de Sciences liturgiques

présentation de l'ISL et echange sur différentes thématiques liturgiques

Université de Fribourg, 15 avril 2015

A l'occasion de sa séance annuelle au "Centre Romand de Pastorale Liturgique" à Bex, la Commission Épiscopale Francophone pour les Traductions Liturgiques (CEFTL), avec à la tête son président, Mgr Bernard Nicolas Aubertin, archevêque de Tours, Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble et président de l’AELF (Association épiscopale liturgique pour les pays francophones), ainsi que le secrétaire exécutif, P. Jacques Rideau, a rendu visite à l'ISL. L'intention de cette rencontre cordiale était de connaitre de plus près les objectifs et le travail de l'ISL ainsi que de permettre un bref échange sur différentes questions inhérentes à la liturgie.

La CEFTL

La CEFTL est composée d'évêques et de secrétaires nationaux d'Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye), de Belgique, du Canada, de France, du Luxembourg et de Suisse. La Conférence Episcopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO), la Conférence Episcopale du Pacifique (CEPAC), et l'Archidiocèse de Monaco sont membres associés. L'Association épiscopale liturgique pour les pays francophones (AELF), qui reçoit sa mission de la CEFTL est constituée des 7 évêques de la commission, d'un secrétaire exécutif, et des secrétaires nationaux des différents pays francophones.

Le but de la CEFTL est de préparer les traductions des editiones typicae des livres liturgiques et de tous les autres textes liturgiques du Rite romain en langue française, et de les proposer aux Conférences des Évêques. Les traductions sont réalisées en se conformant "à la nature et à la tradition des Églises particulières, tout en maintenant avec sûreté la foi de l'Église universelle". (Liturgiam authenticam, n° 7) : elles se caractérisent à la fois par leur fidélité au texte original et par leur respect du génie propre de la langue française en vue de leur proclamation liturgique (Liturgiam authenticam, n° 57). Son origine répond aux vœux du concile Vatican II, qui avait demandé que les textes liturgiques soient lees mêmes pour une même zone linguistique.

Source: http://aelf.org/page/nos-missions

 

Quelques impressions de la visite

Institut de Sciences liturgiques - Bureau MIS04 4226 - Av. de l'Europe 20 - CH-1700 Freiburg - Tel +41 26 / 300 74 42 - e-mail