Buchpublikationen

 

Liturgie et musique à l'abbaye cistercienne notre-Dame de la Fille-Dieu (ROmont) - SFS 25

(Alicia Scarcez)

Consacré au classement et à la description de sources musicales conservées au monastère de la Fille-Dieu, cet ouvrage présente des pièces exceptionnelles, dont la plupart sont vénérables et souvent uniques. Plus qu'un inventaire, il intègre de nombreuses données contenues dans les archives de l'abbaye et des monastère voisins. Il met ainsi en exergue l'aventure spirituelle transmise par une pratique liturgique et musicale ininterrompue depuis plus de sept cents ans.

Les rites apparaissent, au fils de temps, comme un processus de croissance continue dans lequel les communautés successives s'incorporent et sont transfigurées. Cette liturgie qui nous préexiste et nous dépasse se dessine clairement dans l'histoire du monastère romontois. À sa fondation, ou dans les décennies qui suivirent, celui-ci entre dans la grande aventure de Cîteaux en adoptant la liturgie de l'Ordre, elle-même nourrie de l'ancestral patrimoine clunisien. Les moniales de la Fille-Dieu n'auront ensuite de cesse, à l'exemple de l'Eglise universelle, d'unir leur tradition liturgique à l'art polyphonique et instrumental de l'Occident. Sept siècles de vie chorale ou le dialogue avec un mystère qui n'est pas oeuvre de l'homme, mais origine et sourde de la vie.

 

Le présent ouvrage dresse ainsi le panorama liturgique et musical de l’abbaye de la Fille-Dieu (Romont), de l’époque de la fondation (1268) à nos jours. Il se fonde sur les archives de l’abbaye et des monastères voisins et apparentés. Il répertorie et commente cent trente-huit documents conservés à la Fille-Dieu et classés en deux fonds : les manuscrits liturgiques et les livres polyphoniques.

L’étude évoque en particulier la bibliothèque médiévale de l’abbaye romontoise et les exceptionnels fragments de chant cistercien primitif (copiés vers 1136) qu’elle conserve encore aujourd’hui. Le fonds des livres polyphoniques – composé de trois manuscrits et soixante et un recueils imprimés de messes et motets – laisse entrevoir la vitalité avec laquelle la polyphonie et l’art instrumental furent pratiqués de la fin du XVIe siècle au XVIIIe siècle. Parmi les fleurons de cette collection inédite figurent quatre recueils méconnus d’auteurs franco-flamands imprimés à Paris, chez Pierre Attaingnant, de 1545 à 1550 ; ainsi que l’Harmonicorum Fasciculus Florum du Cistercien Benedict Rüegg, sorti des presses de l’abbaye de Wettingen en 1701.

 

Inhaltsverzeichnis des Buches

 

Institut für Liturgiewissenschaft - Büro MIS04 4226 - Av. de l'Europe 20 - CH-1700 Freiburg - Tel +41 26 / 300 74 42 - Mail