Des huiles plus productives mais aussi plus pauvres en vitamine

 

Sébastien Pellaud et Laurent Mène-Saffrané ont découvert que les plantes qui synthétisent davantage d’huile dans leurs graines produisent beaucoup moins de vitamine E.

Pour Laurent Mène-Saffrané, l’implication directe de cette découverte est qu’en sélectionnant des variétés de plantes oléagineuses toujours plus productives, on réduirait simultanément leur taux de vitamine E, et ceci pourrait avoir des conséquences importantes sur notre santé et sur la reproduction.

Lire l'article complet dans Le Temps du 20 novembre 2017.

Publication in the scientific journal New Phytologist.

Research Group

 

 



Dept Biology - Chemin du musée 10 - 1700 Fribourg - Tel +41 26 / 300 8630 - Fax +41 26 / 300 9741
secretary [at] unifr.ch - Swiss University